/news/transports
Navigation

Les camionneurs et automobilistes étouffés par le prix du diesel

Plusieurs ressentent les impacts de la hausse du coût à la pompe

ARG-DIESEL-AUGMENTATION-PRIX-IMPACT FINANCIER
Photo Toma Iczkovits Mike Hollister est un camionneur artisan de l’Ontario qui peine à s’en sortir avec le prix du diesel qui augmente.

Coup d'oeil sur cet article

Camionneurs et automobilistes doivent désormais se serrer la ceinture face à la montée brutale du prix du carburant diesel qui a presque doublé en quelques mois au Québec. 

• À lire aussi: Le diesel plus cher que l’essence

• À lire aussi: Hausse du prix du carburant: des camionneurs dans le rouge

«On a annulé notre voyage, une croisière de rêve en Alaska. C’est trop risqué. Si le prix du diesel ne descend pas, on n’aura plus d’argent de côté pour les imprévus», se désole Mike Hollister, un camionneur de l’Ontario rencontré dans une station relais à Sainte-Julie, en banlieue de Montréal. 

  • Écoutez la rencontre Lefebvre-Leclerc au micro de Geneviève Pettersen tous les jours en balado ou en direct à 14h via l’app QUB et le site qub.ca :  

Pour limiter ses dépenses, il fait à l’avance tous ses lunchs ou cuisine dans son camion. Et il ne s’arrête plus pour se prendre un bon café chaud en conduisant.

«Mon salaire est notre seul revenu familial, et avec les paiements du camion, ça devient très difficile de mettre de l’argent de côté», ajoute-t-il.

ARG-DIESEL-AUGMENTATION-PRIX-IMPACT FINANCIER
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

2000 $ pour un plein

L’homme de Niagara Falls remplit son camion au moins deux fois par semaine. Chaque plein peut désormais lui coûter jusqu’à 2000 $.

Père de quatre enfants, il estime que son travail qui l’amène à partir pour de longues périodes valait autrefois le sacrifice. Il songe maintenant à se réorienter si la flambée des prix se poursuit.

Et il n’est pas le seul à pester contre le prix exorbitant du diesel. Lundi, des centaines de camionneurs artisans ont montré leur colère aux quatre coins du Québec.

Que ce soit pour le travail ou les loisirs, les automobilistes subissent aussi les contrecoups de cette hausse à la pompe.

Transport en commun

Sauf pour faire l’épicerie, Camilo Hoyos troque sa petite Volkswagen au diesel pour le transport en commun tant qu’il peut.

Camilo Hoyos paie presque deux fois plus cher en carburant pour sa Volkswagen au diesel.
Photo Toma Iczkovits
Camilo Hoyos paie presque deux fois plus cher en carburant pour sa Volkswagen au diesel.

Philippe Raymond, lui, devra notamment couper dans les activités estivales. 

«On se gâte et ce sont des exutoires. Évidemment, nos destinations camping seront modifiées en conséquence du prix du diesel. Mon campeur [de 220 litres] est vide, donc ce sera environ 560 $ faire le plein», raconte l’homme de Québec.

Propriétaire d’une station-service adjacente à son garage de mécanique automobile, Alain Blondeau affirme perdre de l’argent lorsque le litre est au-dessus de 2 $ chaque fois qu’un client paie par crédit en raison des frais de carte.

Alain Blondeau, propriétaire d’une station-service Sonic, à Saint-Lambert.
Photo Toma Iczkovits
Alain Blondeau, propriétaire d’une station-service Sonic, à Saint-Lambert.

«Mon contrat avec Sonic se termine en 2024 et je ne compte pas le renouveler. La station est là depuis 1930 et c’est la dernière avec service à Saint-Lambert».

Les agriculteurs en arrachent

La situation n’est guère mieux en agriculture, où les champs ne peuvent attendre. 

«Un tracteur prend jusqu’à 300 litres par jour. L’an passé, on a payé le diesel autour de 0,90 $ le litre et cette année, on vient de passer une commande à 1,97 $ le litre. Et nous avons cinq tracteurs qui opèrent pendant la journée», explique le propriétaire d’une ferme à Saint-Ferdinand, dans le Centre-du-Québec.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.