/news/currentevents
Navigation

Décès du pompier Pierre Lacroix: la coroner ordonne la tenue d’une enquête publique

pierre lacroix
Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La coroner en chef du Québec a ordonné mercredi la tenue d’une enquête publique relativement au décès du pompier Pierre Lacroix, qui a perdu la vie par noyade en octobre dernier, lors d’une opération de sauvetage.

• À lire aussi: Hommage au héros emporté par le fleuve

• À lire aussi: [PHOTOS] Pompier mort en devoir: dernier hommage grandiose à un grand homme

La coroner Géhane Kamel, qui a tout récemment piloté l’enquête sur les circonstances des décès dans les milieux de vie pour aînés lors de la première vague de COVID-19, sera responsable du dossier.

L’enquête visera à faire la lumière sur les causes probables et les circonstances du décès de M. Lacroix, mort alors qu’il tentait de sauver, le 17 octobre, deux plaisanciers avec ses collègues. Pour une raison encore inconnue, le bateau du Service de sécurité incendie de Montréal a soudainement chaviré, possiblement en raison d’une vague.

Si trois des quatre pompiers ont pu être sauvés in extremis, l’homme de 58 ans à l’aube de sa retraite, lui, n’a pas eu cette chance. Il est demeuré prisonnier, coincé sous le bateau renversé sur lui-même.

Selon des pompiers à qui l’Agence QMI avait pu parler au moment de l’incident, lorsqu’un événement de la sorte se produit, il arrive que le phénomène de succion soit si intense que la personne coincée sous le bateau soit incapable de se libérer. Même si cette personne porte sa veste de flottaison, comme c’était le cas pour Pierre Lacroix.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.