/sports/hockey
Navigation

Cayden Primeau a retrouvé sa confiance

Cayden Primeau a retrouvé sa confiance
Thierry Laforce / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Après un passage difficile à Montréal, Cayden Primeau s’est ressaisi dans les mineures, de sorte qu’il est en train de porter le Rocket de Laval au troisième tour des séries éliminatoires de la Ligue américaine de hockey (LAH). 

• À lire aussi: Le Rocket écrit l'histoire de belle façon

Le gardien de 22 ans n’a concédé que trois buts sur 62 tirs au Crunch de Syracuse lors des matchs numéro 2 et 3. Le club-école du Canadien de Montréal mène ainsi 2-1 et pourra mettre un terme à la série samedi, devant ses partisans à la Place Bell.

«Je me sentais vraiment bien lors de ces deux dernières parties, a dit Primeau vendredi en conférence de presse. J’avais l’impression que mes lectures étaient assez bonnes. Et, vous savez, les gars ont joué du grand hockey, alors ça a assurément aidé. Ils poussent les gars devant le filet, ce qui rend l’accès à [l’enclave] difficile. L’équipe joue bien, donc ça m’aide.»

Primeau n’a pourtant pas été le premier choix de l’entraîneur-chef Jean-François Houle pour amorcer cette série. C’est en effet le Québécois Kevin Poulin qui a défendu la cage du club au cours du premier duel.

Kevin Poulin
Joël Lemay / Agence QMI
Kevin Poulin

Primeau n’a pas été choqué par cette décision puisque Poulin a connu une excellente saison. Il s’est plutôt concentré sur sa propre préparation, au cas où Houle fasse appel à ses services. Il a d’ailleurs indiqué qu’il avait travaillé sur l’aspect mental des choses.

Sa confiance était en effet à reconstruire, lui qui a montré une fiche de 1-7-1, une ronflante moyenne de buts alloués de 4,62 et un taux d’efficacité de ,868 avec le CH. Il a été retiré de cinq des neuf matchs qu’il avait entamés.

«J’ai parlé à plusieurs personnes pour l’aspect mental, a expliqué Primeau. Il faut avoir la mémoire courte. La chose la plus importante était de revenir à mon jeu et de faire les choses qui m’ont permis d’avoir du succès. Les gars m’ont aidé avec cela. C’était bien, la courbe d’apprentissage. Évidemment, tu ne veux jamais traverser quelque chose comme ça. Mais je prends le positif, et ça m’a aidé à avancer.»

Avec l’aide d’Allen

Primeau a notamment remercié l’entraîneur des gardiens Marco Marciano, le psychologue David Scott et le gardien du Canadien Jake Allen.

«Nous avons un psychologue, "Scottie", il aide beaucoup, a indiqué Primeau. Jake Allen m’a aidé. Il m’a amené à l’écart quelquefois. Il m’a juste parlé [de ses expériences]. Super reconnaissant qu’il ait fait ça. Personne ne lui avait demandé. Ça montre à quel point c’est un bon coéquipier.»

Jake Allen
MARTIN ALARIE / AGENCE QMI
Jake Allen

«Ça importe peu comme les choses se passent, il faut juste essayer d’être meilleur tous les jours, lui a dit Allen pendant des séances d’entraînement à Montréal. Si les choses ne se passent pas comme tu le veux ou que tu ne te sens pas à ton meilleur, concentre-toi sur un aspect et essaie de travailler là-dessus».

Primeau devrait vraisemblablement être de retour à son poste samedi à 15 h pour le quatrième match de cette série, à Laval. Et il sera prêt.

«Nous avons encore du travail à faire. Il faut en gagner une autre pour avancer. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.