/lifestyle/columnists
Navigation

Comment améliorer ma vie sans tout casser autour de moi ?

Coup d'oeil sur cet article

Je suis avec mon conjoint depuis 24 ans. Ça n’a pas toujours été parfait entre nous, mais on a réussi à surmonter les obstacles et à s’endurer. On a eu deux filles qui sont encore aux études. C’est moi le pilier de la famille puisque c’est moi qui ai toujours vu à ce que notre clan fonctionne comme du monde. Mon conjoint a toujours eu l’excuse de dire que c’était lui qui nous faisait vivre en premier, puisque son salaire a toujours dépassé le mien, pour se désintéresser de notre vie de famille.

Le confinement m’a obligée à faire un retour sur ma vie, puisque je suis la seule à m’être occupée des filles et de la maison pendant ce temps, alors qu’il partait au travail chaque matin et ne revenait que tard le soir. Peu à peu, je me suis aperçu que nous avions de moins en moins de choses en commun.

L’autre soir quand je lui ai demandé comment il envisageait passer l’été qui vient, il m’a appris qu’il avait accepté de remplacer un collègue pendant ses vacances, et qu’il ne prendrait les siennes qu’à l’automne pour aller visiter une usine de sa compagnie située en Europe. Quand je lui ai demandé s’Il envisageait de partir vivre ailleurs, sa réponse fut évasive du genre : « Je n’avais pas envie de t’en parler maintenant, mais oui, il se pourrait que cela me tente. »

Ça ne m’a pas vraiment surprise puisque notre éloignement est un fait avéré. On ne fait plus l’amour ensemble depuis plus d’un an. Ma sœur me disait qu’il doit avoir une maîtresse, mais je n’en suis même pas certaine, puisque son attrait pour le sexe n’a jamais été très fort. Son travail a toujours été son premier centre d’intérêt.

Ma vie est plate et je ne me vois pas continuer ainsi pour le restant de mes jours. J’ai besoin de sentir l’attrait que j’ai sur un homme, et avec lui, c’est terminé. Mais comment faire pour ne pas bousculer la paix familiale et retrouver enfin une vie de femme, pas juste celle d’une mère ?

Anonyme

Vous êtes à un tournant, et il va falloir cesser d’être le second violon de votre vie pour en prendre le leadership, si vous voulez que ça change. Les vérités que vous m’écrivez, il faut les dire à votre conjoint pour le réveiller à une réalité qui risque d’être la sienne prochainement : soit celle d’une famille qui risque d’éclater. Peut-être y a-t-il encore une chance qu’il veuille s’amender et faire cette démarche avec vous.

Dans le cas contraire, il faudra envisager la suite et le faire dans un minimum d’harmonie si, comme vous le dites dans le titre de votre texte que j’ai accepté de conserver tant il doit être représentatif du fond de votre pensée. Vous avez peur de la suite et c’est normal, mais pour la vaincre cette peur, il faut vous atteler à la préparer cette suite, et du mieux que vous pouvez.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.