/sports/opinion/columnists
Navigation

Découvrir la pêche en motomarine

0514 PÊCHE JDQ
Photo courtoisie Le modèle Fish Pro Trophy est très stable. Il offre la possibilité de pêcher debout, sans problème.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelques années, BRP avait lancé un tout nouveau modèle de Sea-Doo, le Fish Pro. Devant la popularité grandissante de ce modèle, le manufacturier québécois a décidé d’agrandir sa gamme.

• À lire aussi: Des vêtements pour après l’effort

• À lire aussi: Dossier spécial pêche: Sépaq, une offre de pêche complète

• À lire aussi: Dossier spécial pêche: le réseau des zecs du Québec vous attend

« La nouvelle mode de la pêche en motomarine est de plus en plus présente, d’expliquer Carl Dussault, directeur adjoint aux ventes chez Dion Sports de Saint-Raymond. Ici au Québec, on sent que le phénomène prend de l’ampleur. Nous nous attendons d’aller encore plus loin cette saison puisque le consommateur a maintenant accès à une gamme de modèles. »

Pour cette quatrième année de l’arrivée de ce produit, BRP a décidé d’offrir trois modèles qui possèdent tous des caractéristiques différentes.

« Le nouveau Scout 130, le plus petit de la famille, est le seul du groupe à être sur la coque GTI. Le rapport qualité/prix est excellent. Il est comme les autres modèles de la gamme avec sa glacière 51 litres et des supports de canne à pêche. Incorporé dans la glacière, il y a des espaces de rangement pour les leurres et plus. Comme d’habitude, cette glacière est adaptée au système LinQ qui apparaît dans la gamme des produits BRP. Cela fait en sorte qu’elle est facile à enlever. Ce modèle possède aussi un sonar Garmin de six pouces d’écran, pour la détection des poissons. Les ingénieurs ont pensé à installer un système permettant de faire de la pêche à la traîne, qui se traduit par un régulateur de vitesse intégré dans la motomarine. Il y a aussi beaucoup d’espaces de rangement et des porte-gobelets. L’organisateur dans le compartiment de rangement permet de classer de belle façon notre matériel de pêche. »

Les modèles de la gamme 2022 sont équipés du système IDS.

« Il s’agit d’un système intelligent de pompe anti-débris, qui permet de rejeter les débris qui pourraient bloquer la turbine, sans intervention du pilote. Le moteur est un 1630 cc, quatre temps, de 130 HP, à trois cylindres. Naturellement, c’est une motomarine à trois places comme tous les autres modèles de la gamme. »

Le nouveau système qui permet de modifier l’arrière du banc pour le transformer en banc pivotant avec dossier assure au pêcheur un confort inégalé.
Photo courtoisie
Le nouveau système qui permet de modifier l’arrière du banc pour le transformer en banc pivotant avec dossier assure au pêcheur un confort inégalé.

LES AUTRES MODÈLES

Deux autres modèles complètent la gamme 2022. « Nous arrivons maintenant avec le Fish Pro Sport, qui est monté sur la coque ST3, la plus grosse et la plus performante de la gamme. 

On se trouve vraiment ailleurs dans les grosses vagues comme celles que l’on peut rencontrer sur le fleuve ou sur les grands plans d’eau. Elle offre un confort, une stabilité et une capacité à affronter les vagues assez incroyables. Il y a énormément de rangement dans cette coque. 

On peut relever tout le système de direction pour avoir accès au coffre de rangement. La plateforme est rallongée à l’arrière, ce qui permet de pouvoir installer deux rangées de LinQ, soit une glacière, de l’essence ou des sacs étanches. On augmente ainsi beaucoup les possibilités de rangement. 

Elle aussi, équipée du système IDS et, pour les pêcheurs, le sonar est un Garmin plus performant. » Le système Bluetooth est aussi disponible avec un compartiment étanche pour ranger votre téléphone cellulaire.

Nous en arrivons maintenant au modèle du sommet de la gamme, le Fish Pro Trophy 170.

« C’est la vedette de l’année. La glacière de 51 litres peut se transformer en vivier, permettant ainsi de conserver ses prises. Il y a une pompe qui permet d’alimenter le vivier en eau, ce qui a permis aux ingénieurs de pouvoir installer un système d’arrosage pour permettre de laver le tout. Vous pouvez même éviscérer vos prises. Le sonar Garmin, avec écran de 7 pouces, est tactile. Mais, ce qui a impressionné le plus la galerie, c’est le système de siège arrière. Il est possible de surélever la partie arrière et d’installer le dossier de façon à obtenir un banc pivotant, ce qui procure un confort remarquable. Il y a deux batteries pour alimenter tout le système électrique durant de longues périodes. Comme le reste de la gamme, il y a le régulateur de vitesse pour la traîne, le système IDS et aussi un système d’ancrage rapide à même le marchepied. »

PLUS DE POSSIBLITÉS

Le spécialiste est lui-même un adepte de la pêche en motomarine.

« Je suis très content parce que je vais pouvoir m’approcher plus près des battures et m’aventurer dans des endroits peu profonds, grâce entre autres au système IDS qui permet d’éliminer les débris de la turbine. Aussi, il faut bien comprendre que si jamais il faut se déplacer rapidement, la puissance de la motomarine et ses capacités remarquables de performer dans des conditions de vagues difficiles nous permettront de mieux nous débrouiller. »

La gamme de prix débute à 18 859 $. Avant de partir, le spécialiste nous a rappelé que la motomarine permet de pêcher le matin, de s’amuser en milieu de journée et de retourner faire la pêche du soir. 


Pour en savoir plus : www.dionsports.com.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.