/news/society
Navigation

Exode des Montréalais: une situation plus favorable pour les locataires

Exode des Montréalais: une situation plus favorable pour les locataires
Photo d'Archives

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre de logements locatifs a fortement augmenté à Montréal depuis que de nombreuses personnes ont décidé de quitter la métropole pendant la pandémie, croit un regroupement de propriétaires qui estime que la situation devient plus profitable pour les locataires. 

• À lire aussi: Pénurie de main-d’œuvre: le Québec devrait accueillir au moins 70 000 immigrants par an, selon le PLQ

• À lire aussi: Une «forte» détérioration de l’accès à la propriété dans le Grand Montréal

Près de 10 % des logements locatifs sont maintenant disponibles sur l’île, selon la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ).

Le taux d’inoccupation a également atteint 4,67 % au mois d’avril à Montréal, alors qu’il se situait à 1,6 % en 2019 et 3,2 % en 2020.

Cette hausse peut s’expliquer par le fait que de plus en plus de ménages ont quitté la ville dernièrement. Ce phénomène est confirmé par le nombre de baux qui n’ont pas été renouvelés, représentant 5,85 % du marché.

Mais les logements les plus disponibles sont plus souvent des studios ou des 2 et demi, puisque de plus en plus de Montréalais sont à la recherche de plus d’espaces.

La situation est d’ailleurs propre à Montréal, puisque le taux d’inoccupation reste assez bas à Québec, à 2,11 %. Près de 4,44 % de logements sont disponibles pour la location dans la capitale nationale.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.