/sports/baseball
Navigation

LBJÉQ : les Bisons rêvent d’un deuxième championnat consécutif

LBJÉQ : les Bisons rêvent d’un deuxième championnat consécutif
PHOTO COURTOISIE/LBJEQ/KEVIN J. RAFTERY

Coup d'oeil sur cet article

Avec la chaleur présente au Québec ces jours-ci, on se croirait au beau milieu de la saison de baseball. Or, la Ligue junior élite (LBJÉQ) prend son envol, ce samedi 14 mai, avec sept rencontres au menu.

Programmes doubles au Stade Quillorama, à Trois-Rivières, de même qu’au parc Raymond-Daviault, dans le quartier Pointe-aux-Trembles, à Montréal. Il y aura également de l’action à Coaticook, à Repentigny de même qu’au Stade Canac, à Québec.

Champions en titre de la LBJÉQ, les Bisons de Saint-Eustache devront par ailleurs patienter encore quelques jours avant d’entamer leur campagne. L’occasion sera belle pour scruter les adversaires.

«Pour nous, honnêtement, c’est un championnat qui est arrivé de nulle part, l’an dernier, estime le gérant des Bisons, Luc Desgroseilliers, rappelant le triomphe en grande finale face aux Aigles junior élite de Trois-Rivières. On ne l’avait pas prévu, nous étions alors en semi-reconstruction. Cette année, on a un club misant sur plusieurs vétérans, dont 12 joueurs de 22 ans. L’objectif sera évidemment de faire le pont entre les jeunes qui arrivent et les plus vieux.»

Legault en mission

Le lanceur Nicolas Legault fera partie des joueurs à surveiller chez les Bisons, tout comme le polyvalent joueur Félix D’Arcy, entre autres.

LBJÉQ : les Bisons rêvent d’un deuxième championnat consécutif
PHOTO COURTOISIE LBJEQ, KEVIN J. RAFTERY

«Nous sommes une cohorte qui se suit depuis l’école secondaire. Ce serait incroyable de gagner deux championnats consécutifs, rêve Legault, qui avait conservé une moyenne de points mérités de 1,36 en cinq départs lors des récentes séries, réussissant au passage quatre matchs complets. Déjà, l’année dernière, nous avons gagné avec une équipe qui avait beaucoup de travail à faire. Cette année, on ne vise rien de moins que le championnat.»

«Je ne crois pas qu’on a une cible dans le dos, mais le fait que nous sommes champions en titre, c’est sûr que les autres équipes vont nous attendre et vouloir nous battre», ajoute Desgroseilliers, qui occupe également les fonctions de directeur général des Bisons.

Une saison «normale»

Peu importe les éventuels vainqueurs, il faut souligner que la LBJÉQ, après deux saisons plus compliquées en raison de la pandémie de COVID-19, aura enfin droit à une campagne de 42 parties pour chacune des formations. Il sera aussi possible pour les clubs d’affronter les adversaires des autres divisions et de voyager davantage.

«C’est sûr que la fébrilité est là à l’idée de voyager un peu plus avec l’équipe», reconnaît Desgroseilliers avec enthousiasme.

Le tout débutera vraisemblablement sous le soleil! Et comme le veut le slogan de la LBJÉQ : «on se voit au stade»!

La LBJÉQ compte un total de 13 équipes : Charlesbourg, Coaticook, Gatineau, Granby, LaSalle, Laval, Longueuil, Montréal, Québec, Repentigny, Saguenay, Saint-Eustache et Trois-Rivières.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.