/news/currentevents
Navigation

Plus de 3M$ d’héroïne saisie dans des valises

L’accusé de 68 ans s’est fait pincer à l’aéroport de Montréal

saisie héroïne
Photo courtoisie L’Agence des services frontaliers a saisi 8 kg d’héroïne, notamment dans cette valise lors d’une fouille plus poussée à l’aéroport de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Les douaniers de l’aéroport de Montréal ont frappé un grand coup jeudi en saisissant près de 8 kg d’héroïne dans les bagages d’un résident de la petite localité de Chapais qui revenait d’un voyage en Afrique du Sud.

« Les deux bras me tombent par terre. Ça me surprend énormément. Il n’a jamais touché à la drogue de sa vie », a déclaré le frère de Maurice Nadeau lorsque joint par Le Journal

La tête basse avec ses cheveux blancs et un air dépassé par les événements, Maurice Nadeau n’a pas dit un mot lors de sa brève comparution aujourd'hui au palais de justice de Montréal.

Accusé d’importation et de trafic d’héroïne, l’homme de 68 ans risque une très longue peine de pénitencier advenant sa culpabilité. C’est que l’héroïne est une des drogues dures les plus dangereuses et les plus mortelles.

« Ceux qui trafiquent l’héroïne plantent les graines de la mort et de la destruction », avait d’ailleurs déclaré un juge de la Cour du Québec pas plus tard que l’an dernier.

Astronomiques

Or, les quantités saisies dans ses bagages sont astronomiques. Dans la rue, 8 kg correspondent à 160 000 doses pures, d’une valeur de 3,2 millions $. Si la drogue est coupée, elle peut rapporter beaucoup plus.

« Dans certaines parties de la ville, cette drogue est devenue un vrai fléau qui inflige des torts non seulement à ceux qui la consomment, mais aussi à la communauté », avait dit ce juge.

Selon les informations obtenues par Le Journal, Nadeau était parti de Chapais, une localité de 1609 habitants à 700 km au nord de Montréal, afin de se rendre en Afrique du Sud, il y a de cela deux semaines. 

Discret, il n’avait pas dit à ses proches ce qu’il allait faire, sinon de promettre « d’en dire plus » à son retour.

Son retour de voyage ne s’est toutefois pas passé comme prévu. Après une escale à Doha, la capitale du Qatar au Moyen-Orient, l’ancien mécanicien de bateau a mis le cap vers Montréal.

Sauf qu’une fois au Québec, jeudi en fin d’après-midi, il a été sélectionné pour une fouille plus poussée. Et quand les douaniers ont ouvert sa valise, ils ont découvert quatre petits paquets contenant près de 8 kg d’héroïne. Nadeau a immédiatement été arrêté.

Sans nouvelle

« Ça faisait deux jours que j’étais sans nouvelles de lui, mais je ne m’inquiétais pas trop, car ça lui arrive, a dit son frère au Journal. Il se déplace souvent pour son travail, parfois à des endroits où il n’y avait pas vraiment de réseau [cellulaire]. »

Comme la Couronne fédérale s’est opposée à sa libération, il reviendra à la cour la semaine prochaine, pour son enquête sur remise en liberté. Il risque un minimum de deux ans d’incarcération, bien que les peines pour le trafic d’héroïne sont en général bien plus élevées, allant jusqu’à plus de 15 ans pour les quantités de plusieurs kilos.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.