/news/currentevents
Navigation

Violent incendie à Montréal: un bâtiment problématique depuis trois ans

Des voisins qui craignaient un brasier comme celui de jeudi avaient fait plusieurs plaintes au sujet du bâtiment

feu saint-christophe
Photo Antoine Lacroix Le violent incendie a endommagé trois immeubles, dont celui du milieu qui était inhabité depuis trois ans. On voit ce qui reste de la cour arrière (débris), qui était souvent utilisée par des squatteurs.

Coup d'oeil sur cet article

Des citoyens qui résident autour d’un immeuble désaffecté de Montréal détruit par les flammes jeudi soir dénoncent le « laxisme de la Ville », eux qui avaient multiplié les plaintes contre des squatteurs.

• À lire aussi: [PHOTOS] Montréal: deux pompiers blessés dans un incendie

« C’était prévisible. On aurait pu s’épargner ça. Chaque fois qu’on s’adresse à un service, ils nous disent tous ce qu’ils ne peuvent pas faire. C’est ça la frustration, il n’y a pas grand-chose qui a été fait », a déploré Danielle Pelland, qui habite dans le secteur depuis plus de 20 ans.

Elle regarde avec découragement les débris laissés par le violent brasier qui a ravagé la veille le bâtiment situé sur la rue Saint-Christophe, dans l’arrondissement Ville-Marie, en compagnie d’autres résidents du secteur.

Ces derniers ont tous raconté au Journal avoir souvent appelé au 911 pour signaler des squatteurs dans la cour arrière, à l’intérieur des appartements inhabités et même sur le toit. Mais rien à faire, ils revenaient chaque fois après avoir été chassés des lieux. 

Plus de 150 pompiers ont été nécessaires pour l’intervention.
Photo courtoisie
Plus de 150 pompiers ont été nécessaires pour l’intervention.

Trois incendies en autant d’années

« Quand on appelait la police, ils arrivaient vite. Quand ils allumaient des feux, les pompiers aussi. Mais c’est qu’après, il ne se passait rien. C’est comme si personne ne prenait en charge la situation », a souligné un autre Montréalais, qui a préféré ne pas s’identifier publiquement. 

Leurs problèmes ont tous débuté il y a trois ans, lorsque l’immeuble a subi un premier incendie. 

« Depuis ce temps, il y a toujours des allées et venues. Le bâtiment a changé de main quelques fois, mais quand on laisse ça abandonné, c’est sûr que ça attire ce genre de problèmes », a relaté Anthony, un père de famille du secteur, ajoutant qu’il retrouve régulièrement des seringues dans la ruelle et les rues alentour. 

Un deuxième incendie, fort probablement en raison des squatteurs, est aussi survenu en août 2021. Heureusement, il a rapidement été contenu par les pompiers.

« C’est de la négligence. Ça aurait pu être évité », s’est désolée Mme Pelland. 

Peur depuis deux ans

« On a toujours eu peur que le feu prenne là. Encore plus après le feu en 2021... mais hier, je peux te dire que j’ai vraiment eu la chienne que ça se propage chez nous », a laissé tomber de son côté une autre résidente. 

La hauteur des flammes témoigne de la puissance du brasier.
Photo courtoisie
La hauteur des flammes témoigne de la puissance du brasier.

En plus du bâtiment abandonné, les deux immeubles adjacents ont été endommagés par les flammes, ce qui les a rendus inhabitables. 

« Ma plus grande inquiétude maintenant, c’est que personne ne prenne la situation en main et que ça revienne comme avant, avec plus de squatteurs », ajoute la femme. 

Plus de 150 pompiers ont dû être déployés afin de maîtriser le feu, dont la cause n’avait toujours pas été déterminée vendredi. L’événement fait toujours l’objet d’une enquête. 

La Ville de Montréal n’avait pas été en mesure de répondre aux questions du Journal vendredi concernant les nombreuses plaintes formulées par des citoyens pour des problèmes liés à l’itinérance.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.