/sports/hockey
Navigation

Cas d'influenza: une autre tuile tombe sur la tête des Remparts

Zachary Bolduc et Davis Cooper sur la liste des joueurs atteints de l’influenza

Zachary Bolduc (15) )des Remparts de Quebec et Jacob Mathieu (81
Photo d’archives, Didier Debusschère L’attaquant des Remparts Zachary Bolduc met en échec Jacob Mathieu, de l’Océanic, lors d’un match au Centre Vidéotron en novembre dernier.

Coup d'oeil sur cet article

La bonne nouvelle pour les Remparts, c’est que Louis Crevier et William Rousseau étaient de retour à l’entraînement vendredi matin. La mauvaise ? Zachary Bolduc et Davis Cooper se sont ajoutés à la liste des joueurs atteints par l’éclosion d’influenza au sein de l’équipe. 

Ils étaient donc toujours six joueurs absents vendredi, à deux jours du début de la série de deuxième ronde contre l’Océanic de Rimouski, en plus de l’entraîneur-adjoint Benoît Desrosiers. Outre Bolduc et Cooper, Nathan Gaucher, James Malatesta, Nicolas Savoie et Evan Nause manquaient encore à l’appel. 

En ce moment, les Remparts n’ont d’autres choix que de gérer chaque situation, d’heure en heure. Est-ce que tout le monde sera disponible pour prendre part au match de dimanche soir au Centre Vidéotron ? Avant de répondre à la question, Patrick Roy a fait un signe de croix. 

« J’espère, a-t-il ajouté. Je ne sais pas combien de temps ça va prendre. Malgré tout, il faut rester concentrés. Comme j’ai dit aux gars, on ne peut pas arrêter de faire ce qu’on a fait depuis le début des séries. Je veux seulement qu’on gère bien l’adversité et pour l’instant, on la gère du mieux qu’on peut. J’aurais aimé faire des rencontres aujourd’hui, mais avec six joueurs en moins et deux qui sont corrects, sans plus, ce n’est pas l’idéal. Le temps va arranger les choses, j’imagine. » 

UNE BONNE GRIPPE 

Dans la catégorie des « corrects, sans plus », on compte Louis Crevier. 

Ce dernier a fait partie des premiers joueurs à contracter la grippe, par l’entremise de l’entraîneur-adjoint Benoît Desrosiers. 

« Je me suis levé mardi avec la peau sensible. Je ne savais pas que d’autres gars l’avaient donc je me suis dit que c’était juste une mauvaise journée. Le lendemain, j’ai su que quelques autres l’avaient et que c’était relié à Ben qui l’avait eue à Chicoutimi. J’ai eu les symptômes classiques d’une grippe. Je toussais, c’était juste tannant, mais rien de grave. » 

RAPPELS ? 

Vendredi matin, Patrick Roy s’attendait à ce qu’au moins Gaucher et Malatesta soient de retour à l’entraînement aujourd’hui. Puisque la situation évolue rapidement, Roy préférait se concentrer sur les joueurs qu’il a entre les mains avant de penser au scénario catastrophe où il devrait procéder à des rappels. 

Les Remparts comptent actuellement sur quatre joueurs réservistes dans leur alignement : l’attaquant Kassim Gaudet, les défenseurs Samuel Lachance et Brendan Bays ainsi que le gardien Mathys Fernandez, qui a rejoint l’équipe vendredi. 

Parlant de gardiens, Roy n’avait toujours pas décidé qui de William Rousseau ou Fabio Iacobo serait d’office pour le premier match contre l’Océanic, dimanche soir. 

L’Océanic doit vite retomber de son nuage  

Serge Beausoleil, Entraîneur-chef de l’Océanic
Photo d'archives, Martin Chevalier
Serge Beausoleil, Entraîneur-chef de l’Océanic

L’Océanic de Rimouski était encore sur un nuage, vendredi, à la suite de leur victoire surprise en cinq matchs face aux Sea Dogs de Saint John, futurs hôtes de la Coupe Memorial.

Les hommes de Serge Beausoleil sont arrivés à Rimouski en milieu d’après-midi vendredi et ils devront rapidement retomber les deux pieds sur terre puisqu’ils prennent le chemin de Québec samedi, en vue du premier match de la série, dimanche. 

« Je n’ai aucune idée de comment on va descendre de notre nuage, a lancé l’entraîneur-chef Serge Beausoleil. Ce sera un défi mental pour nos gars. Ce n’est pas un mince exploit qu’ils ont réussi à faire. On n’a qu’un moteur offensif en Xavier Cormier et il n’était même pas dans l’alignement. Je suis fier d’eux. Maintenant, je ne sais pas du tout comment ça va se passer. Les gars sont retournés chez eux et ils auront 24 h avant qu’on reparte pour Québec. » 

Chose certaine, la victoire face aux Sea Dogs permet à l’Océanic de croire qu’ils ont ce qu’il faut pour tenir tête aux Remparts, contre qui ils ont bien fait cette saison (Québec a gagné cinq des huit matchs). 

« On est capable de rivaliser avec eux. On a affronté l’équipe avec le plus de buts marqués en saison et je savais que ça nous permettrait de voir quel était notre défi. Contre les Remparts, ce sera la même chose puisqu’ils ont présenté la deuxième meilleure attaque en saison. Ils ont énormément de vitesse et ils sont mieux structurés au niveau défensif. Ils ne donnent pas beaucoup de tirs et sont avares de buts contre. » 

DÉJÀ-VU 

D’ailleurs, Beausoleil peut comprendre la situation dans laquelle se retrouvent les Remparts puisqu’ils ont, eux aussi, eu à composer avec une éclosion d’influenza plus tôt cette saison. 

« Mon adjoint avait eu la COVID-19 et il avait les symptômes d’un petit rhume. Par contre, il a eu l’influenza après et il a été solidement sur le dos. C’est du cas par cas. Par contre, c’est certain que ça vient puiser dans tes énergies. » 

L’Océanic aussi est hypothéquée. L’équipe a terminé la série contre les Sea Dogs sans Cormier, Julien Béland et Luke Coughlin. 

« Je serais surpris de voir Cormier revenir bientôt. Béland est plus près d’un retour au jeu et Coughlin sera absent à long terme », a spécifié Beausoleil. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.