/opinion/columnists
Navigation

Bas les masques

Coup d'oeil sur cet article

La question est grave. Serions-nous en train de devenir des gens normaux ?

À minuit, la nuit dernière, ça m’a tenté de réunir famille et amis et, dans la cour, partir un magnifique feu de camp avec des masques, le symbole des deux dernières années et demie de pandémie, d’abstinence, de virus, de mortalité, d’isolement et mettez-en. 

Est-ce qu’on s’est fait assez suer avec ces voyages annulés, ces coude-à-coude, ces restos fermés, ces bars barricadés ? 

Sauf quelques endroits, sauf quelques gens extrêmement prudents et précautionneux, en ce beau et chaud 14 mai, voilà que le masque à la fois maudit et prodigieux prend le bord. 

Celui qui a provoqué tant de buée dans nos lunettes, celui dont on a tant craint la pénurie, celui que Donald Trump a voulu nous voler, celui qui nous a tout décollé les oreilles tire sa révérence. 

Dans mes poches de manteau, de veston, dans l’auto et dans le camion, j’en ai toujours un et je suis encore prêt à dégainer.

ET LA FROUSSE

Et alors ? Doit-on arrêter d’avoir peur ? Se tousse-t-on toujours dans le coude ? Doit-on encore se laver les mains en entrant au salon funéraire ou au dépanneur ? 

Peut-on donner une bise sur les joues ? De vraies et franches poignées de main ?

Est-ce le début d’un temps nouveau ou de l’ancien revenu ? 

J’ai bien écrit « le début ». Donc, on n’en est pas encore aux CHSLD sécuritaires comme ils l’ont déjà été. (Oups ! L’ont-ils déjà été ?) Donc, on n’est pas encore arrivé aux services de santé disponibles, aérés et pas du tout engorgés. (Oups ! L’ont-ils déjà été ?)

Est-elle enfin arrivée cette époque tant attendue où nos anges des hôpitaux et CLSC travailleront sans pression et non pas à un cheveu d’un burn-out ? 

On se calme le pompeux et allons-y donc un pas à la fois. 

Aujourd’hui, on enlève le couvre-face en souhaitant qu’on soit parti dans le bon sens. Bonne fin de masque à tous.

T’AUSSI 

  • Oui, le Canadien a gagné à la loterie, mais dire qu’on aurait pu se débarrasser de Petry s’il avait pris l’Extra. 
  • Lu sur Facebook : « Guy a tout donné sans compter... » Relisez-vous. 
  • Donc, si j’ai bien compris, pas de funérailles nationales pour André Arthur. 
  • Félicitations à Justin Trudeau pour être allé en Ukraine et, surtout, ne pas s’être déguisé. 
  • « Nous embauchons... » (Le Parti libéral du Québec) 
  • « Nous aussi... » (Le Parti Québécois) 
  • Pourquoi chaque fois que le beurre est dur la tranche de pain est molle ? 
  • Avez-vous remarqué ? Lorsqu’on compose le mauvais numéro, c’est jamais occupé. 
  • « Coud’donc, dans District 31, Noellie doit ben être sur le bord d’accoucher... » (Un fan qui ne lâche pas)  

À DEMAIN AUX SPORTS

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.