/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

CF Montréal: près du premier rang

La troupe de Nancy a besoin d’un gain jumelé à un verdict nul entre Philadelphie et New York

GEN - ORLANDO CITY SC VS CF MONTRÉAL
Photo Martin Alarie Le jeu de Djordje Mihailovic, qui a effectué un coup de pied de coin, samedi dernier face à Orlando City, à Montréal, retient l’attention à Charlotte.

Coup d'oeil sur cet article

CHARLOTTE | Avec une victoire ce soir, le CF Montréal pourrait grimper au premier échelon de l’Association de l’Est de la MLS.

• À lire aussi: Le CF Montréal ne s’assoira pas sur ses lauriers

• À lire aussi: Un terrain de la Fondation Impact de Montréal verra le jour à Laval

Les Montréalais sont au troisième rang avec 17 points. Devant eux, les Red Bulls de New York en ont 18 et l’Union de Philadelphie, 19.

Par un beau hasard, ces deux formations s’affrontent aujourd’hui et si elles font match nul et que le Bleu-blanc-noir l’emporte contre le Charlotte FC, le club québécois se hissera au sommet de l’Association.

« Je n’étais pas au courant de ce scénario. Ça démontre qu’on y va un match à la fois et qu’on ne regarde pas trop ce que les autres équipes font », a indiqué le milieu de terrain Samuel Piette.

« Je ne pense pas du tout à ça »

Même son de cloche du côté de l’entraîneur-chef, Wilfried Nancy, qui a affirmé ne pas vraiment porter attention à ce genre de détail lors de sa rencontre d’avant-match avec les médias, jeudi.

« Ça ne veut rien dire parce que si on gagne tous les matchs, on est champions aussi. »

« Je ne pense pas du tout à ça. Il nous reste cinq matchs avant la trêve, on va essayer de ramener le plus de points et après ça sera un autre cycle. »

Nancy est un homme pragmatique et c’est une de ses grandes forces. Il ne s’emporte pas quand ça va bien ou quand ça va mal.

Plus exigeant

Il reste que son équipe n’a pas perdu depuis huit parties quand on tient compte du verdict nul contre Cruz Azul en quart de finale de la Ligue des champions.

« Je vis dans le moment présent et j’aime ce qu’il se passe. Ce métier est fabuleux, mais on s’enflamme beaucoup. »

« On est bien où on doit être, mais on prend beaucoup de recul par rapport à ça et j’ai eu encore plus d’exigences cette semaine parce qu’on veut rester sur ce qu’on fait de bien et essayer de faire abstraction de tout. »

Il a souligné par ailleurs que les succès de son équipe lui permettent d’être plus exigeant avec ses hommes puisqu’ils sont réceptifs.

« Quand on perd, on essaie de trouver les bons leviers à utiliser. Quand on gagne, c’est encore plus facile pour moi d’être précis sur certaines choses », a ajouté l’entraîneur-chef.

Séquence à améliorer

Le CF Montréal se présente en Caroline du Nord avec l’intention de prolonger à huit sa séquence de rencontres sans défaite, mais le Charlotte FC a tout ce qu’il faut pour lui causer des ennuis.

En effet, après avoir trébuché à son premier match local, Charlotte a remporté ses quatre duels suivants au Bank of America Stadium où il n’a accordé que deux buts en cinq parties.

« On joue contre un style de jeu différent et sur du synthétique. C’est aussi un déplacement et ça faisait longtemps qu’on n’était pas partis, a souligné Nancy.

« C’est une équipe qui est intéressante à voir, il y a de la réflexion dans les nuances du jeu. Je ne suis pas surpris qu’elle ait de bons résultats. »

Grosses semaines

Cette rencontre marque le début d’un segment du calendrier qui va tester l’effectif montréalais. L’équipe disputera cinq affrontements au cours des deux prochaines semaines.

« C’est un gros défi physique parce qu’on joue ce match, qu’on sera de retour à Montréal aux petites heures du matin et qu’on sera de retour à l’entraînement le lendemain », a raconté Piette.

« On va ensuite commencer à préparer le match contre Nashville et se déplacer mardi pour jouer là-bas. On revient ensuite aux petites heures et on rejoue dimanche. C’est une belle grosse séquence. »

Au moins, au cours de cette période, il n’y a que les rencontres contre le Charlotte FC et le Nashville SC qui seront jouées à l’étranger. 

Le défenseur Joel Waterman sera absent en raison d’une suspension pour accumulation de cartons jaunes.

 

Le club de la Caroline distribue les fleurs  

En Caroline du Nord, on tient le CF Montréal en très haute estime et l’on ne croit pas que les succès récents du club soient un feu de paille.

« Je vais être honnête avec vous, je crois que Montréal est l’une des équipes favorites pour finir en tête dans l’Est. Olivier [Renard, le directeur sportif] et Wilfried [Nancy, l’entraîneur-chef] font un travail énorme. »

C’est le directeur sportif du Charlotte FC qui le dit. Zoran Krneta a livré son opinion sans qu’elle ne soit sollicitée.

Pour le Serbe d’origine, tout porte à croire que les succès montréalais vont perdurer dans le temps au cours de la saison.

Le Travail de l’entraîneur reconnu

Les fleurs sont aussi venues de l’entraîneur-chef, Miguel Angel Ramirez, qui a vanté le travail de son homologue.

Il a surtout mis en exergue toute la préparation du pilote montréalais qui, selon lui, fait un gros boulot pour que tout soit aussi maîtrisé que possible dans un match.

« J’aime beaucoup ce qu’ils [les joueurs du CF Montréal] essaient de faire. Je ne vois rien de hasardeux dans leur jeu, tout est calculé », a-t-il indiqué lors d’une visioconférence.

« Je vois beaucoup le travail de l’entraîneur derrière et j’aime beaucoup ça. »

Gare à Djordje

Au-delà du boulot accompli par Nancy, il y a aussi la qualité du jeu de Djordje Mihailovic qui retient l’attention.

Ramirez a bien l’intention de ne céder aucun pouce au milieu de terrain montréalais.

« Le plus important, c’est de ne pas lui laisser de l’espace pour qu’il se retourne ou qu’il ait accès à la dernière ligne de défense parce que c’est là qu’il est dangereux. »

« Nous devons être toujours près de lui et lui laisser très peu d’espace afin qu’il n’ait pas le temps ou la chance de nous faire mal.»

Par ailleurs, le Charlotte FC devra vraisemblablement disputer le match sans son leader et grand frère, Christian Fuchs.

L’Autrichien de 36 ans est légèrement blessé et son comportement lors de l’entraînement matinal d’hier incite Ramirez à la prudence.

« Nous allons continuer de suivre sa situation, il a peut-être besoin de plus de temps. Je ne suis pas sûr que je veux prendre une chance avec ce match. » 

L’adversaire en 5 points  

Avec panache

Cette semaine, ça sera le second match de Charlotte qui a visité les Kickers de Richmond de l’USL dans match de l’US Open Cup. Charlotte a signé une victoire sans appel de 5 à 1 grâce à un but et trois passes de Yordy Reyna. 

Début percutant

Andre Shinyashiki a été acquis des Rapids du Colorado au début du mois et il a frappé fort en marquant dès sa première sortie, samedi dernier. Il a remis ça en faisant à nouveau bouger les cordages contre Richmond, mercredi.

Une forteresse

On parle souvent de forteresse au soccer pour décrire un état d’esprit quand une équipe joue à domicile. le club de la Caroline du Nord représente bien cette mentalité avec quatre victoires et une seule défaite, de même que seulement deux buts accordés à la maison.

Petite attaque

Charlotte se débrouille plutôt bien depuis le début de la saison et est à un point d’une place en séries, mais l’attaque est modeste avec seulement 10 filets en 11 rencontres. Dans l’Est, il n’y a que Miami (9) et Chicago (7) qui font pire.

Des zéros

Depuis le début de la saison. Charlotte a accordé plus de deux buts une seule fois et c’était au premier match de la saison, une défaite de 3 à 0 contre D.C. United.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.