/sports/opinion/columnists
Navigation

Pêcher sur les quais en Gaspésie

0514 PÊCHE JDQ
Photo courtoisie La pêche sur les quais est facile à pratiquer pour toute la petite famille. Elle se fait gratuitement et ne demande pas de permis de pêche.

Coup d'oeil sur cet article

La région de la Gaspésie sera encore cette année le choix de bien des gens pour leurs vacances estivales. Elle offre des possibilités de pêche très intéressantes tout autour de la péninsule.

• À lire aussi: Dossier spécial pêche: les suggestions de Jimmy Giguère

• À lire aussi: Réal Massé : toujours le même

• À lire aussi: Dossier spécial pêche: un calendrier pour pêcheurs avertis

Ce qui caractérise la région dans son offre, c’est la possibilité de pêcher depuis les quais ou les plages, dans la majorité des villes et villages. Vous avez alors accès à plusieurs espèces, dont le bar rayé, le maquereau, la plie et le capelan. Dans le cas de la plie, sans le savoir, vous en avez peut-être déjà dégusté dans un restaurant ou à la maison après l’avoir acheté au supermarché. Elle est vendue sous le nom de filet de sole. Pour les autres espèces, elles n’ont plus besoin de présentation.

Tout d’abord, la bonne nouvelle : il ne faut pas de permis pour pêcher dans la mer. Aussi, la pêche est gratuite, rassembleuse et vous éprouverez beaucoup de plaisir à la pratiquer. Si vous avez une prise, croyez-moi, vous éprouverez beaucoup de plaisir avec votre capture, et tout autant lorsque vous la dégusterez.

Personnellement, je suis un bel exemple de ce que peut devenir une expérience de pêche sur les quais ou en mer en Gaspésie. Il y a deux ans, dans le cadre d’un reportage à la réserve faunique de Port-Daniel, le directeur, Yves Briand, nous expliquait qu’en plus de pouvoir pêcher la truite mouchetée et le saumon sur le territoire de sa réserve, si l’on veut découvrir autre chose, il faut pêcher sur les quais et au bord de la mer.

0514 PÊCHE JDQ
Photo courtoisie

TOUTE UNE DÉCOUVERTE

Très honnêtement, auparavant, toutes les fois où je me suis rendu en Gaspésie, c’était pour pêcher le saumon ou chasser l’orignal. Je voyais bien des gens qui pêchaient sur les quais, mais je ne m’y étais jamais arrêté.

Alors, j’ai accepté l’invitation de notre hôte et nous nous sommes rendus sur le quai de Port-Daniel. Il était rempli de pêcheurs qui espéraient capturer leurs poissons favoris. Juste en face, de l’autre côté de la rivière qui passe sous le pont ferroviaire, il était possible de pêcher le bar rayé et la plie.

Personnellement, je n’avais jamais pêché la plie et l’aventure me tentait. Il s’agit d’un poisson de fond, à la chair blanche et excellente dans l’assiette. On peut faire quatre filets avec un seul poisson.

Alors, je demande conseil au directeur. Il me monte une ligne très simple avec une canne à lancer léger. Au bout du monofilament, vous installez votre pesée et un appât qui peut consister en un ver de terre, des myes crues (coques) ou des vers de mer (néréis). Vous lancez votre ligne qui va reposer au fond et vous demeurez attentif. Quelle ne fut pas ma surprise au bout de quelques minutes, de sentir ma première plie au bout de la ligne. Je n’ai pas eu de difficulté à atteindre la limite de 15. Avec l’aide de notre guide, Yves, nous avons pu faire les filets et déguster la chair de ces poissons qui est succulente. Eh oui, même après toutes ces années, je venais de découvrir une autre pêche !

La pêche à partir des plages est populaire et facile d’accès. Le bar rayé aime bien rôder le long des battures à la recherche de nourriture.
Photo courtoisie
La pêche à partir des plages est populaire et facile d’accès. Le bar rayé aime bien rôder le long des battures à la recherche de nourriture.

LES AUTRES ESPÈCES

Naturellement, on ne peut penser à la pêche en Gaspésie sans penser au poisson-vedette qui fait maintenant la joie des pêcheurs : le bar rayé.

Abondant dans les eaux salées du golfe du Saint-Laurent, c’est un délicieux poisson à chair blanche, reconnu pour sa combativité. Une fois que l’on s’est mesuré à lui, la maladie nous frappe pour toujours. Il faut retourner tenter de le déjouer. La limite quotidienne de prises est de trois. Vous pouvez conserver uniquement les bars qui font entre 50 et 65 cm de longueur.

Il est possible de le pêcher depuis les quais ou encore à partir de la plage. Dans ce cas, les experts conseillent Caplan, Carleton-sur-Mer, Bonaventure, Paspébiac, Percé, Coin-du-Banc, Barachois et Gaspé dans les secteurs Haldimand, Boom Defense et au quai de Sandy Beach.

Une autre espèce qui fera la joie des plus jeunes et qui se pêche depuis les quais, c’est le maquereau. Cette espèce se déplace en bancs qui se retrouvent souvent tout près des quais. Comme vous avez le droit d’accrocher plusieurs hameçons à votre ligne (six), il peut arriver que vous pêchiez plusieurs poissons à la fois. Les plus jeunes seront ravis de l’expérience. À l’exception de quelques endroits comme Forillon où la limite de capture est de 10, vous avez droit à une limite quotidienne de 20 poissons par personne. Seuls les maquereaux mesurant plus de 26,8 cm peuvent être conservés. Il est interdit de pêcher avec plus de cinq lignes à la fois.


  • Le capelan est aussi populaire en Gaspésie. Il se trouve sur les plages entre mai et juin. Il faut toutefois vous trouver au bon endroit au bon moment, parce que le phénomène ne dure que quelques jours. Pour avoir une bonne idée du sujet : ecapelan.ca. 
  • Pour tout savoir sur les différentes pêches de la Gaspésie, il est important de consulter le site mffp.gouv.qc.ca où vous trouverez les réponses à vos questions. Pour planifier votre séjour : tourisme-gaspesie.com. 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.