/news/currentevents
Navigation

L’homme retrouvé brûlé dans son auto serait associé aux Hells

Il aurait été tué avant que sa voiture électrique de marque Telsa ne soit incendiée

FD-MORT-SUSPECTE-GOUIN
Photo Agence QMI, Pascal Girard Cette Tesla a été incendiée près du parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, hier, à Montréal. Les restes d’un homme ont été découverts dans le coffre.

Coup d'oeil sur cet article

L’homme retrouvé dans le coffre d’une Tesla incendiée au cours de la nuit de samedi à hier dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, à Montréal, serait lié aux Hells Angels.

• À lire aussi: Un corps retrouvé dans le coffre d’une voiture incendiée

Les services d’urgence avaient été alertés vers 0 h 50 hier pour un véhicule en flammes à quelques mètres à peine de l’entrée du parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, situé sur le boulevard Gouin, non loin de la gare Pointe-aux-Trembles. 

Les policiers ont découvert le cadavre, ligoté dans un sac de couchage, après que l’incendie eut été complètement maîtrisé.

L’auto appartiendrait à la victime, qui serait, selon nos informations, associée aux Hells Angels. 

Il s’agit de Hugues Leblanc, né le 8 juin 1974. Le meurtre aurait été commis avant que son véhicule ne soit incendié. Il aurait été porté disparu il y a deux jours.

Une autopsie sera pratiquée sur le corps de la victime de 48 ans, alors que son véhicule sera expertisé.

La porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) Mariane Allaire Morin a confirmé hier matin que l’homme avait bel et bien été assassiné. 

Un poste de commandement du SPVM a été installé à proximité de chez la victime sur l’avenue Pierre-De Coubertin, près de l’avenue Hector, dans l’est de la métropole québécoise.

Un poste de commandement a été installé sur l’avenue Pierre-De Coubertin, dans l’est de l’île.
Photo Laurent Lavoie
Un poste de commandement a été installé sur l’avenue Pierre-De Coubertin, dans l’est de l’île.

Des résidents du coin rencontrés par Le Journal hier soir ignoraient la raison de la présence des policiers, qui ont quitté les lieux vers 21 h 30.

  • Écoutez Félix Séguin à l’émission de Richard Martineau tous les jours en balado ou en direct à 8h45 via l’app QUB et le site qub.ca :

Coin tranquille

Hier matin, après la levée de la scène dans le quartier Rivière-des-Prairies, il était encore possible de voir des morceaux de la carcasse calcinée de la voiture ainsi que l’emplacement de l’événement. 

La violence de l’événement fait contraste avec ce coin pourtant paisible. Il s’agit d’un vrai repère pour les amoureux de la nature et de la faune qui résident à Montréal, ou les amateurs de vélo.

«C’est un parc vraiment tranquille, très familial et c’est bien la première fois que j’entends parler de ce genre d’événement ici», soutient un citoyen du secteur, qui n’a pas voulu dire son nom et qui vient régulièrement promener son chien.  

Autopsie à venir

En plus d’une autopsie sur la victime, une expertise sera aussi pratiquée sur le véhicule.

Il s’agit du 10e homicide à survenir depuis le début de l’année sur le territoire du SPVM. 

Ce dernier meurtre en liste survient après quelques semaines de reprise de la violence armée dans le grand Montréal, marquées par de nombreux événements impliquant des armes à feu.

– Avec Clara Loiseau, Le Journal de Montréal

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.