/news/currentevents
Navigation

Victimes d’actes criminels: le réseau d’aide veut se renforcer

Bloc justice
Photo d'archives, Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le Réseau des Centres d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) veut se renforcer pour sensibiliser davantage la population à l’occasion de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels qui se tient du 15 au 21 mai.

Chaque année, les employés des CAVAC soutiennent des milliers de personnes victimes ou témoins d’infraction criminelle, alors que plus de 87 500 crimes par la personne avaient été recensés au Québec en 2020.

Reconnu pour son rôle dans la mise en place des tribunaux spécialisés en matière de violence sexuelle et de violence conjugale, le Réseau cherche à étoffer ses équipes pour aider les personnes victimes ou témoins d’infractions criminelles ainsi que leurs proches.

Avec ses 17 centres et quelque 185 points de service au Québec, l’organisme offre des services d’intervention post-traumatique et psychosociale, d’accompagnement à travers le processus judiciaire et de l’information sur les droits et les recours.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.