/news/society
Navigation

En attente de deux poumons, il sauve un bambin

héros québec
Photo Jérémy Bernier Samuel Boisvert a secouru le fils d'Andréanne Beaulieu qui s'étouffait avec une cocotte.

Coup d'oeil sur cet article

Dans le cadre de la remise annuelle de la reconnaissance policière, lundi, à l'École nationale de police du Québec, à Nicolet, un homme en attente d’une double greffe des poumons a été honoré pour avoir fourni un effort à la limite de ses capacités afin de sauver un enfant de 3 ans.

• À lire aussi: 12 héros de l’ombre honorés

• À lire aussi: Une policière sauvée par son sang-froid

Samuel Boisvert, de Québec, a reçu une citation d’honneur pour être allé au bout de ses forces.

héros québec
Photo courtoisie

Le 21 avril 2021, son état de santé très précaire ne l’a pas empêché de voler au secours du petit Gabriel, 3 ans, qui était en train de s’étouffer avec une cocotte de pin.

«J’ai entendu sa mère appeler à l’aide. Je suis descendu rapidement, j’ai sauté une clôture parce que je n’arrivais à l’ouvrir et j’ai pratiqué la RCR», a-t-il expliqué.

Mal en point

Ce qui rend l’acte d’autant plus héroïque c’est que M. Boisvert, atteint de fibrose kystique, était en attente d’une double greffe des poumons.

Samuel Boisvert en compagnie de la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault
Photo courtoisie, Daniel Jalbert
Samuel Boisvert en compagnie de la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault

«J’avais 20% de fonction pulmonaire. Je devenais essoufflé à marcher dans mon appartement. J’ai dû avoir besoin de 15 minutes pour reprendre mon souffle. C’est un effort de loin supérieur à ce que je faisais à ce moment», a-t-il ajouté.

Et comme son système immunitaire était affaibli, entrer en contact avec d’autres gens en cette période de COVID était aussi risqué.

«Même un rhume aurait pu être dangereux, mais, sur le coup, je n’ai pas pensé à ça», a dit M. Boisvert.

héros québec
Photo Jérémy Bernier

Tout le monde en santé

Selon les ambulanciers, le fait de garder l’enfant en mouvement tout ce temps lui a probablement sauvé la vie, a expliqué la présentatrice lors du message d’introduction.

«Je ne veux pas avoir l’air de dire que cet honneur n’est pas apprécié, mais le plus important, pour moi, c’est que Gabriel aille bien», a précisé Samuel Boisvert.

Ce dernier, qui a reçu une greffe au CHUM en septembre, a très bien récupéré après l'intervention.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.