/news/currentevents
Navigation

Risques d'explosion: un traitement-choc de piscine qui aurait pu tourner au drame

Il est dangereux d’utiliser ces produits chimiques à l’intérieur de la maison

Coup d'oeil sur cet article

Un homme brûlé et ayant temporairement perdu l’usage d’un œil après avoir préparé un «traitement-choc» pour sa piscine dans sa cuisine met en garde la population contre les risques d’explosion quand on fait cette mixture dans un lieu fermé. 

Photo courtoisie

«J’ai fait un mélange pour mon traitement-choc dans un bocal dans le lavabo. Quand j’ai mis l’eau pour diluer le produit, ça a pris quelques secondes, ça a bouilli et puis ça a explosé sept à huit fois dans la maison», raconte Pierre Dupuis.

Dimanche après-midi, le résident de Vaudreuil-Dorion a dû faire appel aux pompiers de sa localité pour décontaminer sa demeure, après l’explosion. 

«J’ai reçu tous les produits sur moi. [...] Je suis brûlé sur le bras, je tousse encore à cause des émanations du produit», précise M. Dupuis.

Il a également perdu momentanément l’usage d’un œil, un désagrément qui aurait pu être bien pire s’il n’avait pas porté ses lunettes de vue, selon Pierre Dupuis.  

«Les gens vont souvent utiliser des produits de piscine comme des produits sans danger et d’usage domestique, mais ce sont des produits relativement dangereux qu’il faut manipuler avec soin», affirme Stéphane Massicotte, chef de division aux opérations des services incendies de Vaudreuil-Dorion.

Réaction chimique

«Les gens tentent de diluer une grande quantité dans un plus petit récipient avant de l’intégrer à leur piscine pour éviter qu’il y ait une forme de dépôt ou que la dilution soit au maximum. Mais c’est là que ça devient dangereux», explique Martin Nobert, président de l’Association des techniciens en prévention incendie du Québec. 

Cette réaction engendre énormément de chaleur, même si aucune flamme ni ignition ne survient, précise Michel Alsayegh, président de l’Ordre des chimistes du Québec.

«C’est plus un boum! une déflagration qui est causée par le déclenchement d’un chlore gazeux. C’est ce qui a fait en sorte que la personne a été incommodée et a eu des brûlures», mentionne-t-il.

Une déflagration causée par des produits chimiques a fait des dégâts dans cette cuisine de Vaudreuil-Dorion et détruit le t-shirt de son utilisateur.
Photo courtoisie
Une déflagration causée par des produits chimiques a fait des dégâts dans cette cuisine de Vaudreuil-Dorion et détruit le t-shirt de son utilisateur.

Le fait d’être dans un espace restreint, ici une cuisine, n’a malheureusement pas permis au gaz de s’évaporer.

«Quand vous mettez ce sel dans votre piscine, au début vous avez un peu d’odeurs. Mais sur un espace de plusieurs millions de m2 qui constituent l’air ambiant, le gaz peut facilement s’échapper sans être enfermé. Quand c’est dans un endroit très clos, ça peut faire une déflagration», détaille M. Alsayegh.

Lors de la préparation d’une piscine en prévision de l’été, il est important de manipuler les produits chimiques dans un endroit aéré, avec un bon apport d’air pour éviter des brûlures respiratoires ou d’inhaler des vapeurs toxiques.

De plus, en cas d’incident, le bâtiment ne sera pas affecté.

«La meilleure pratique, c’est de le faire directement dans la piscine. La quantité d’eau est suffisante [pour éviter une réaction]», précise M. Nobert.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.