/investigations/municipal
Navigation

Allégations de conflits d’intérêts: Terrebonne veut un autre surveillant

On a enquêté sur le plus gros contrat de son histoire

Usine épuration Terrebonne
Photo courtoisie, Ville de Terrebonne L’usine d’épuration des eaux de Terrebonne, sur la Rive-Nord de Montréal, coûtera plus de 100 millions de dollars et devrait être achevée en 2023.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Terrebonne va remplacer la firme qui l’accompagnait pour le plus gros contrat de son histoire, visée par des allégations de conflits d’intérêts. 

• À lire aussi: Allégations de conflit d'intérêts: l’UPAC revient à Terrebonne

L’administration du maire Mathieu Traversy a annoncé lundi qu’elle procéderait à des changements dans le dossier de la construction de l’usine d’épuration des eaux, un projet de 100 M$. 

Notre Bureau d’enquête révélait quelques heures plus tôt que la firme FNX-Innov, qui surveille les travaux, a les mêmes propriétaires qu’une des compagnies qui exécutent les travaux. 

L’Unité permanente anticorruption (UPAC) et l’Autorité des marchés publics (AMP) se sont penchées sur la situation au cours des derniers mois.

La version change...

La Ville affirme maintenant avoir « débuté des discussions afin qu’un protocole de transition soit mis en place et qu’une autre firme puisse prendre le relais de la surveillance des travaux, et ce, sans coûts supplémentaires pour les contribuables ». 

Un appel d’offres sera lancé prochainement. FNX-Innov surveille encore aujourd’hui les travaux, indique le contractant du projet. La Ville affirme que d’ici la fin de la semaine, une tierce partie sera mandatée pour s’assurer qu’aucun problème ne survienne avec ce projet. 

Terrebonne affirme aussi que c’est FNX-Innov elle-même qui « a informé la Ville de sa volonté de se retirer [...] pour éviter toute apparence de conflit d’intérêts ». 

Ce qui doit être fait

Pourtant, au cours des dernières semaines, tant la Ville que la firme de génie-conseil étaient beaucoup moins affirmatives lorsque questionnées par notre Bureau d’enquête. 

Pierre-Yves Méthot, l’un des deux propriétaires de FNX-Innov, a affirmé le 9 mai dernier en entrevue, qu’« un jour, je vais recevoir des instructions de l’administration [Terrebonne], puis ils vont nous dire ‘‘voici qu’est-ce qui doit être fait’’ ». 

De plus, l’attachée de presse du maire Traversy a réitéré à deux reprises, soit le 22 avril et le 9 mai dernier, que « les discussions à ce sujet entre la Ville et FNX-INOV sont en cours ». 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.