/news/green
Navigation

Caribous : le Conseil des Innus de Pessamit durcit le ton

Caribou écotype forestier
Photo d'Archives

Coup d'oeil sur cet article

Le Conseil des Innus de Pessamit a profité du passage de la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards sur son territoire, mercredi, pour annoncer qu’elle compte mettre en demeure le gouvernement afin de l’obliger à protéger le caribou forestier. 

• À lire aussi: Ultimatum: Guilbeault doit régler le dossier du caribou d’ici l’été

• À lire aussi: Habitat du caribou: Québec et Ottawa doivent collaborer pour sa protection

Le projet d’une aire protégée proscrivant «les activités qui contreviennent avec l’objectif de préservation de l’espèce en péril» a été réitéré par le Conseil de Pessamit devant les commissaires, faisant ainsi pression sur le gouvernement.

«Le Conseil des Innus de Pessamit demande donc au gouvernement du Québec d’inscrire immédiatement le projet d’aire protégée Pipmuakan au registre des aires protégées», est-il écrit dans le communiqué faisant part des actions entreprises par le conseil.

La demande d’une aire protégée de 2761 km2, nommée Pipmuakan, avait été déposée au gouvernement du Québec en novembre 2020, sans réponse satisfaisante.

Une mise en demeure sera envoyée au gouvernement du Québec dans le cadre des initiatives menées par le conseil.

Les droits des Premières Nations, garantis par la Constitution canadienne et reconnus par l’ONU, ont d’ailleurs été invoqués afin de faire respecter les demandes des Innus.

«Il y a une réelle urgence d’agir pour la protection du Nitassinan et de Minashkuau-atiku, un animal sacré pour le peuple innu. Il est question ici de notre identité, de notre culture, de notre territoire, et de nos droits. Nous exigeons le respect et allons agir en conséquence», a averti le Chef de Pessamit, Jean-Marie Vollant.

L’industrie forestière est pointée du doigt par les communautés issues des Premières Nations, dont plusieurs représentants participaient à la rencontre de mercredi, afin d’expliquer le déclin des caribous forestiers. Le renouvellement de la forêt et les chemins forestiers résultant des opérations des compagnies malmènent la condition des caribous.

Rappelons que le gouvernement Legault fait déjà face à la pression du gouvernement fédéral pour mieux protéger les caribous menacés de disparition, le ministre de l’Environnement Steven Guilbeault ayant menacé à plus d’une reprise d’intervenir dans ce dossier.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.