/finance
Navigation

«Ça va faire mourir le village»: des citoyens inquiets par la fermeture de leur caisse Desjardins

Desjardins a fermé de 15 centres de services depuis le début de l’année

Desjardins
Photo courtoisie Michel Bélisle, Réal Richer, Carmen Beaudry, Line Bigras, Jocelyne Lafond et André Charette sont inquiets de l’impact qu’aura la fermeture de la caisse sur l’économie de Sainte-Anne-du-Lac.

Coup d'oeil sur cet article

Un groupe de citoyens de Sainte-Anne-du-Lac, dans les Hautes-Laurentides, est furieux de voir que le Mouvement Desjardins fermera leur caisse le 2 juin après 77 ans d’activité et demande à la coopérative de revoir sa décision. 

• À lire aussi: Baisse importante des excédents avant ristournes par rapport à 2021

«C’est une catastrophe. Je ne peux pas croire qu’on va tomber sans caisse lorsqu’on en dépend, surtout les personnes âgées, les commerçants et les touristes», s’inquiète la mairesse de l’endroit, Jocelyne Lafond.

Ces derniers jours, la direction de la Caisse Desjardins du Cœur des Hautes-Laurentides a annoncé la fermeture du centre de services dans la municipalité de près de 600 habitants, ce qui a causé une onde de choc.

Des citoyens ont décidé de se regrouper pour convaincre la direction de revoir ses plans. Ils craignent surtout les impacts qu’aura cette décision sur les personnes âgées moins familières avec les outils numériques et sans véhicule.

À moins d’un revirement de situation, les habitants de Sainte-Anne-du-Lac devront se déplacer jusqu’à Ferme-Neuve après le 2 juin pour réaliser une transaction bancaire ou pour obtenir un service en personne. Cette municipalité est située à une soixantaine de kilomètres aller-retour.

Aucune autre institution financière n’est présente dans la municipalité, a confirmé Mme Lafond qui déplore un manque de communication de la caisse.

«Ça va faire mourir le village, carrément», a-t-elle répondu au Journal, ajoutant que durant la saison estivale, ce sont plus de 2000 personnes qui y séjournent comme touristes ou y habitent.

Baisse de l’achalandage

Du côté de la Caisse Desjardins du Cœur des Hautes-Laurentides, le directeur général Miguel Gauthier affirme que cette décision a été prise par le conseil d’administration en raison de la diminution de l’utilisation des services.

«L’achalandage au comptoir caissier de ce centre a connu une baisse de 37 % entre 2019 et 2021», a-t-il fait valoir, précisant que «les membres seront accompagnés dans cette transition».

Pour Réal Richer, porte-parole du groupe de citoyens, cet argument ne tient pas la route puisque ces données ont été influencées par la pandémie. Il rappelle que cette caisse a fermé durant des semaines et que les heures d’ouverture ont été revues à la baisse.

«Il y a plein de gens qui n’ont pas d’ordinateur ou de cellulaire, a-t-il noté. Leur chiffre est pendant la COVID-19. C’est sûr que ce n’était pas rentable.»

«Une fermeture définitive est une grossière insulte aux membres qui l’ont supportée depuis 1945», a renchéri le citoyen Michel Bélisle.

M. Richer est d’avis qu’avec sa récolte d’excédents avant ristournes d’un montant record de 2,94 milliards $ en 2021, Desjardins a les moyens financiers pour conserver ce point de services.

Pour le premier trimestre 2022, la coopérative a toutefois vu ses excédents atteindre 519 millions $, un recul de 35 % par rapport à un an plus tôt.

Pas une première

La municipalité de Sainte-Anne-du-Lac n’est pas la première qui verra disparaître son centre de services en 2022. Depuis le début de l’année, 15 caisses ont fermé leurs portes.

En février, Le Journal écrivait que le Mouvement avait fermé 69 centres de services, l’an dernier. Depuis 2015, le réseau est passé de 1122 à 775.

Plusieurs de ces caisses ont été converties en centre automatisé avec seulement des guichets automatiques.

Le nombre de guichets a également chuté de 2152 à 1665 entre 2015 et 2022 alors que les outils numériques ont continué de gagner en popularité. Durant cette période, l’ensemble du parc de guichets a été modernisé.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.