/news/politics
Navigation

Le premier ministre de l’Alberta démissionne malgré un vote de confiance en sa faveur

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre albertain Jason Kenney a annoncé mercredi qu’il quitte son poste de chef du Parti conservateur uni, après avoir survécu à un vote de confiance, ayant obtenu 51,4% des voix.

• À lire aussi: Jason Kenney lutte pour sa survie politique

«Bien que 51% passe la majorité constitutionnelle [pour rester comme chef], ce n’est clairement pas suffisamment d’appuis pour continuer à diriger. C’est pour cela que j’ai informé le président du Parti conservateur uni de ma décision de me retirer comme chef», a-t-il déclaré devant une foule rassemblée à Calgary.

Un total de 34 298 membres ont voté. De ceux-ci, 17 638 ont voté pour Jason Kenney et 16 660 ont voté contre.     

  • Écoutez la rencontre Lefebvre-Leclerc au micro de Geneviève Pettersen sur QUB radio :   

«Je suis désolé, mais, mes amis, je crois sincèrement que nous devons avancer unis. Nous devons mettre le passé derrière nous, et un grand nombre de nos membres ont demandé l'occasion de clarifier les choses par le biais d'une course à la direction», a ajouté celui qui était premier ministre de l’Alberta depuis 2019.

Plusieurs voix dissidentes s’étaient accumulées au sein du parti dans les derniers mois, reprochant principalement à Jason Kenney sa gestion de la pandémie, qui a été qualifiée d’excessive, et ce, même si l’Alberta est demeurée l’une des provinces les moins enclines à miser sur des mesures contraignantes pour ralentir la propagation de la COVID-19.

Son style de leadership a également été critiqué. Le principal meneur de la fronde contre le premier ministre, l’ex-candidat à la chefferie du Parti conservateur uni Brian Jean, avait révélé sur ses réseaux sociaux que le parti serait condamné à l’opposition si Kenney était à sa tête, et que l’ancienne première ministre néodémocrate, Rachel Notley, serait reportée au pouvoir.

«La course à la direction consiste à savoir qui peut battre Rachel Notley l'année prochaine. Tous les sondages (sauf un) disent que Kenney ne le peut pas. Ce sondeur a un nouveau sondage qui dit que Kenney va perdre gros. L'UCP doit être renouvelée ou Notley obtiendra la majorité», a indiqué M. Jean sur sa page Facebook.

L’ancienne première ministre a d’ailleurs réagi à la décision de M. Kenney, quelques minutes après l’annonce.

«Je tiens à remercier Jason Kenney pour son service public. Il y a évidemment beaucoup de choses sur lesquelles nous ne sommes pas d'accord, mais cela n'annule pas le temps et les sacrifices nécessaires pour assumer le rôle de premier ministre. Le travail n'est jamais facile. Les journées sont longues et souvent difficiles, comme je suis sûre qu'aujourd'hui l'est. Je souhaite le meilleur à Jason», a-t-elle déclaré sur Twitter.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.