/finance/business
Navigation

Legault dit non aux 100 000 immigrants par an du patronat

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre du Québec, François Legault, a dit non, hier, au CPQ, qui veut ouvrir les vannes de l’immigration économique pour puiser d’urgence dans cette main-d’œuvre.

• À lire aussi: Le Québec presque «la risée de la planète» en matière d’immigration

• À lire aussi: Pénurie de main-d'oeuvre: le patronat recommande des seuils de 80 000 immigrants

«Le Québec accueille 50 000 nouveaux immigrants chaque année. C’est plus, toutes proportions gardées, que les États-Unis. C’est plus que la France», a rétorqué le premier ministre, en marge d’une rencontre avec le maire de Laval à son hôtel de ville, hier.

Le PM piqué par la critique

«De dire que l’on est “la risée”, je trouve cela complètement exagéré parce que l’on en a plus», a-t-il lancé, piqué par la sortie du Conseil du patronat (CPQ) de la veille.

Mardi, Le Journal rapportait que le Conseil du patronat veut augmenter les seuils d’immigration à 80 000 ou 100 000 par année pour contrer le vieillissement de la population et donner un coup de pouce aux entreprises.

«Sans dire que l’on est la risée de la planète, au Québec, on est vraiment mal positionné pour accueillir les immigrants», avait lancé Denis Hamel, vice-président aux politiques de développement de la main-d’œuvre au Conseil du patronat du Québec.

Fait français

Or, pour François Legault, il en va de notre capacité d’intégration. 

«On a le défi au Québec de l’intégration au français», a-t-il indiqué.

Questionné par Le Journal, il a rappelé que le Québec est responsable des immigrants économiques, qui représentent 57% de l’immigration.

«Quand on est arrivé, en 2018, 55% des immigrants économiques parlaient français avant leur arrivée. L’année passée, c’était 84%», a tenu à souligner le chef du gouvernement.

Pour ce qui est de la réunification familiale, étant donné que la moitié des gens ne parlent pas français, François Legault a lancé de nouveau un message à Ottawa.

«On demande de rapatrier ce 26%-là pour que la sélection se fasse par le gouvernement du Québec», a déclaré le premier ministre.

– Avec la collaboration de Geneviève Lajoie

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.