/entertainment/music
Navigation

Charnel et charmeur, la pop star Harry Styles revient avec un album très intimiste

Charnel et charmeur, la pop star Harry Styles revient avec un album très intimiste
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le phénomène de la pop anglaise Harry Styles a sorti vendredi son troisième album, le plus intimiste, doux mélange de musique électronique et acoustique enrobant des textes très, très personnels. 

Ex-idole de millions d’adolescents quand il triomphait au sein du «boys band» One Direction, le chanteur et acteur britannique est aujourd’hui une idole mondiale pour tous les publics.

Charnel et charmeur, la pop star Harry Styles revient avec un album très intimiste
WENN.com

Et son dernier album «Harry’s House», aux accents suaves et tendres, révèle un homme de 28 ans, amoureux, plein de désirs, sexy et glamour. Tout en restant, selon ses fans, timide et modeste.

Charnel et charmeur, la pop star Harry Styles revient avec un album très intimiste
AFP

Le disque aux 13 titres évoque l’atmosphère d’un après-midi d’été lumineux en Californie, au bord d’une piscine, et porte avec force les qualités d’écriture des plus perfectionnées de Styles.

Jusqu’à faire rougir ses admirateurs. 

«J’ai le sentiment qu’il s’agit d’une sorte d’échantillon de tout ce que je préfère et cela se rapproche beaucoup de l’album que j’ai toujours voulu faire, j’en suis vraiment heureux», a lancé Harry Styles après s’être produit jeudi dans l’émission matinale «Today», de la chaîne NBC, au Rockefeller Plaza de New York.

«C’est à coup sûr le disque le plus personnel que je pense avoir fait», a-t-il assuré à propos d’une production influencée par «la pandémie et tout ce qui s’est passé», notamment à New York, meurtrie et désertée au printemps 2020. 

«Harry’s House» est «la musique la plus empreinte de liberté que j’aie jamais produite», a conclu l’artiste, qui avait remporté en mars 2021 un Grammy, haute récompense de l’industrie musicale américaine, pour la meilleure performance pop en solo.

Torse nu, portant une salopette scintillant de mille feux façon boule à facettes, il a fait sensation en avril dernier au très couru festival californien de Coachella.

Harry Styles, né le 1er février 1994 près de Birmingham, en Angleterre, a connu la gloire adolescent au sein de One Direction, triomphe d’un «boys band» de 2010 à 2016, qui restera l’un de ces groupes d’adolescents ayant vendu le plus de disques dans le monde. 

Premier album solo en 2017, Styles est propulsé au sommet des charts, suivi d’un succès commercial tout aussi retentissant avec «Fine Line» de 2019.

Sa carrière solo explose alors.

Identité sexuelle

Styles incarne un crooner plein d’émotions, accessible, charismatique, qui ne se fond dans aucune identité sexuelle affirmée, empathique et qui s’affiche au final en champion de l’inclusion.

Dans sa nouvelle chanson «Boyfriends», il se présente comme l’antithèse rêvée du cliché du «petit-ami», brisant les travers d’une masculinité considérée comme toxique et s’érigeant en allié des cœurs brisés.

Mais ses textes vont bien plus loin qu’un cœur romantique qui saigne. 

Harry Styles a de l’appétit sexuel. 

Charnel et charmeur, la pop star Harry Styles revient avec un album très intimiste
AFP

Après une ode à peine voilée au cunnilingus dans le titre phare «Watermelon Sugar» de son second album, «Harry’s House» parle de rêves érotiques et d’orgasmes.

«Green eyes, fried rice», chante-t-il sur le titre «Music for A Sushi Restaurant» ou «I could cook an egg on you» : un choix de paroles très osées mais qui fonctionnent en musique et qui traduit l’envie de l’artiste de dévoiler ses désirs.

Mais pour qui ? 

La presse people spécule sur une idylle avec l’actrice et réalisatrice américaine Olivia Wilde, 38 ans, surtout depuis qu’elle l’a fait jouer dans son prochain thriller psychologique «Don't Worry Darling».

Le titre «Cinema» est une ballade à connotation sexuelle qui semble faire référence à sa relation avec Wilde. 

Mais en dépit de textes très suggestifs, Styles, depuis qu’il connaît la gloire, protège consciencieusement sa vie privée.

Il s’est interrogé des années durant sur sa sexualité et sa vie amoureuse, mais il a récemment estimé que ces questions étaient dorénavant «obsolètes». 

«Ce qui compte dans la direction que nous prenons — accepter tout le monde et être plus ouverts — c’est que justement cela n’a aucune importance», a-t-il jugé dans la revue Better Homes and Gardens, refusant de «mettre des étiquettes à tout et de cocher toutes les cases».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.