/obituary
Navigation
14 mai 1955 - 14 mai 2022

Duchastel, Jacques

Half of what I say is meaningless

Coup d'oeil sur cet article

Half of what I say is meaningless
But I say it just to reach you
Julia, John Lennon, White album, The Beatles


Il aimait passionnément les Beatles, Steve Jobs, son premier Classic II de Apple, le droit qu'il interprétait d'une manière si particulière, chacun de ses clients qu'il défendait passionnément. Il aimait la randonnée, le canot camping, le ski de printemps en shorts, les parties de balle-molle et le tennis. Il aimait ses chums Glen Williams et ses fils Antoine et Thomas, Jean-Pierre Panet, Bobby et feu Jean Langevin, Pierre-François Payette et Marie Castonguay, Jacques McNeill et Sonia, Serge Arseneault, Jean Rivest et Pierre Champoux et tant d'autres. Il aimait le bas du fleuve et Notre-Dame-du-Portage, l'avenue de l'Esplanade de Van Horne à Duluth. Il aimait sa famille, ses soeurs et frères, neveux et nièces, Anita et Henri, Lynne et feu Owen, Tom et Kim, feu Pierre et Joanne puis Huguette, Christiane et Jean-Claude, Louis et Louisa et leurs enfants Raphaël et Clara, Nicole et Andrew et leurs enfants Marguerite, William et Marianne, Jean-Pierre, Patrick et Aya et leurs enfants Sean et Kevin, James et Kristina et leurs enfants Connor, Wyatt et Finn, Catherine, Elizabeth, et tous les Duchastel de Montrouge et McKenna.

Il aimait les femmes, ma mère Jocelyne Légaré, Nathalie Saint-Jean, Marie Lise Bonaventure et tant d'autres, à me mettre dans l'embarras plus souvent qu'autrement. Tel est le lot des pères et de leurs filles une fois la puberté passée. Il a aimé son gendre Grégoire, et tous les Bodson venus avec ce gendre. Puis ses petits-enfants Alfred et Delphine. Il les regardait de son regard perçant, se remémorant mon enfance et la sienne. Faisant des analyses si justes. Il m'aimait moi, sa fille Julia.

Il savait percer les secrets de la vie, des sentiments. Et aussi être vraiment off parfois. La folie est le sel de la vie. Mais trop de sel, ça fait mal.

Nous nous réunirons le dimanche 5 juin 2022 au complexe Memoria du boulevard St-Laurent , construit par son ex-femme Jocelyne Légaré et où il aimait tellement assister à de nombreuses funérailles et manifestations culturelles.

Il y aura de la musique et des photos, n'hésitez pas à nous en partager si vous en avez. Et surtout passez nous raconter votre Jacques Duchastel. Ce sera de 11h à 19h, il y aura une cérémonie vers 16h.

Merci à Tiziana Giuliani pour ses lumineux exercices et à Elizabeth qui passait du temps avec papa. Merci à toute l'équipe du CHSLD Saint-Georges qui font de cet endroit un havre de paix. Merci à Geneviève Canuel, travailleuse sociale au CLSC de Villeray qui a accompagné mon père pendant des années et m'a aidé avec une tonne de démarches que je ne pouvais pas faire seule. La constance de ton aide au fil des ans, à travers un système qui, parfois, déshumanise les patients et leurs proches, a été des plus précieuses.

Au lieu des fleurs et des dons, nous souhaitons que vous preniez une heure de votre temps pour faire une bonne action, parler à quelqu'un qui en a besoin, faire un tour dans un CHSLD ou une aile psychiatrique, donner des trucs ou des conseils aux nouveaux arrivants qui fuient des conflits. Et avoir une pensée pour Jacques Duchastel. Paix à son âme.