/sports/hockey
Navigation

Antti Raanta: de l'ombre à la lumière

Antti Raanta: de l'ombre à la lumière
AFP

Coup d'oeil sur cet article

S’il est bien appuyé par le jeu hermétique de ses coéquipiers des Hurricanes de la Caroline, le gardien finlandais Antti Raanta ne profite pas moins des présentes séries éliminatoires pour sortir de l’ombre. 

• À lire aussi: Brady Tkachuk a attiré l’attention de Budweiser

• À lire aussi: Laissons Bergeron et Letang tranquilles

En réussissant un jeu blanc face aux Rangers de New York vendredi soir, Raanta a porté sa fiche à 5-2 depuis le début des séries, affichant par ailleurs une moyenne de buts alloués de 1,83 et un taux d’efficacité de 0,939.  

«Je ne sens pas avoir eu besoin de faire d’énormes arrêts, a commenté humblement le gardien, après le match, tel que cité par le site web de la Ligue nationale de hockey. Nos gars se sont assurés de ne pas laisser de rebonds ou encore des lancers à découvert. Le désavantage numérique a aussi été excellent pour nous.»

Concrètement, Raanta a fait 21 arrêts pour récolter son premier blanchissage en carrière en séries éliminatoires alors que les Hurricanes, gagnants des deux premiers matchs contre les Rangers, l’ont emporté par le pointage de 2 à 0. Les joueurs des Canes ont ainsi totalisé 24 tirs bloqués pendant la partie. Le défenseur Brett Pesce a notamment fait sa part avec cinq. L’attaquant Jordan Staal en est un autre qui a facilité le travail de Raanta en remportant les deux tiers de ses mises en jeu, soit 14 sur 21.

Peu d’expérience

Reste que le gardien finlandais de 33 ans effectue drôlement le travail. Avant cette année, Raanta n’avait jamais entamé un match des séries, effectuant plutôt trois présences en relève à Henrik Lundqvist avec les Rangers, en 2016, dans une série perdue face aux Penguins de Pittsburgh. Il a aussi été utilisé pendant deux périodes, réparties sur deux matchs, en 2020 alors qu’il portait les couleurs des Coyotes de l’Arizona.

La suite des choses risque maintenant d’être drôlement intéressante entre les Hurricanes et les Rangers puisque la série se transporte, à compter de dimanche, au Madison Square Garden, à New York.

L’équipe de la Caroline a remporté ses six premiers matchs à domicile depuis le début des séries. Elle est le premier club à accomplir pareil exploit depuis les Predators de Nashville, en 2017. Cette année-là, les Predators avaient poursuivi leur route jusqu’en finale de la Coupe Stanley, où ils s’étaient inclinés contre les Penguins.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.