/weekend
Navigation

Comprendre le trouble développemental de la coordination

Karine Bouchard
Photo courtoisie Karine Bouchard et son fils, Gabryel.

Coup d'oeil sur cet article

Mère de quatre enfants et éducatrice spécialisée, auteure du best-seller L’autisme raconté aux enfants, Karine Bouchard revient cette année avec un livre consacré à la dyspraxie, ou trouble développemental de la coordination. Cette problématique méconnue, qui entraîne beaucoup de situations complexes, se manifeste entre autres par une maladresse, une difficulté à faire des mouvements précis avec les mains et les doigts et un épuisement de l’enfant lorsqu’il rentre de l’école.

Karine Bouchard
Photo courtoisie

Ce texte écrit avec son fils, Gabryel, et illustré par le talentueux Jean Morin explique avec des mots simples et faciles à comprendre ce qu’est la dyspraxie et comment elle affecte beaucoup de sphères de la vie de tous les jours. Il est agrémenté d’outils et de trucs pour surmonter plusieurs défis et aider autant les enfants et les parents que les intervenants et les enseignants.

Karine Bouchard démystifie la dyspraxie, qui touche 6 % des enfants. 

« Il y en a dans toutes les classes. Souvent, les professeurs connaissent très peu ça. Pourtant, on adapte, et ce sont des adaptations qui ne coûtent pas nécessairement de l’argent et qui font toute la différence dans la vie de l’enfant », commente Karine Bouchard, en entrevue.

« Souvent, après avoir écrit une phrase, ils sont complètement épuisés pour le reste de la journée. Et ils doivent écrire plus qu’une phrase par jour... », ajoute-t-elle.  

Troubles de motricité

Comment se manifeste la dyspraxie ? 

« Lorsque les enfants sont très jeunes, les parents vont observer des difficultés au niveau moteur. L’enfant a de la misère à gérer sa salive, il est incapable de boire avec une paille », note-t-elle. 

« L’apprentissage de la marche à quatre pattes demande énormément de coordination, et ce sont des enfants qui vont s’être traînés sur les fesses, parce que c’était trop difficile de marcher à quatre pattes. Plus ils vieillissent, plus on va voir que ce n’est pas fluide quand ils courent. Ils ne sont pas capables de faire comme les autres enfants et attacher des boutons, des zips. Ce sont tous des signes qui nous disent qu’il y a quelque chose et qu’il faut le faire évaluer. »

Ce qu’il faut retenir, ajoute Karine, c’est que pour un enfant dyspraxique, dans sa tête, c’est un peu comme une toile d’araignée dont les segments ne sont pas connectés. « Il faut que le mouvement soit fait à plusieurs reprises avant que la connexion se fasse entre les deux neurones. À un moment donné, la connexion se fait et ça devient plus facile pour l’enfant. »

Cet apprentissage « décortiqué » vaut autant pour tenir son crayon, comprendre où mettre la pression sur le crayon, former la lettre, explique-t-elle. « Ce sont des étapes qu’il doit apprendre. Juste placer ses doigts, c’est un défi. Attraper un ballon, pour eux, c’est pas naturel. Tourner une poignée de porte, ça peut être difficile. Il faut tout décortiquer pour l’apprentissage des mouvements. »

Quatre enfants

Karine Bouchard, mère de quatre enfants, sait de quoi elle parle. « Gabryel a 14 ans, est autiste et dyspraxique. Laurie-Jeanne, qui a 12 ans, est autiste et dyspraxique. Édouard a le syndrome de Gilles de la Tourette et Nicolas est autiste, dyspraxique et épileptique. J’ai pogné le jackpot. »

Elle connaissait les bases de l’autisme et de la dyspraxie, en tant qu’éducatrice spécialisée, mais elle indique qu’il faut se former davantage pour mieux connaître ces problématiques. 

« Gabryel a été ma plus belle école. Moi, je sais c’est quoi le quotidien, avec ces enfants-là. » La clef : les routines fixes qui doivent être suivies à la lettre, surtout au retour de l’école, lorsque les enfants sont épuisés.  


♦ La dyspraxie racontée aux enfants est écrit par Karine Bouchard et son adolescent, Gabryel, atteint d’un TSA léger.

♦ Karine Bouchard est éducatrice spécialisée en réadaptation.

♦ Le duo est aussi auteur du livre L’autisme raconté aux enfants, paru en 2020 et vendu à plus de 8000 exemplaires.

♦ Ils habitent dans les Cantons-de-l’Est.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.