/news/green
Navigation

[EN IMAGES] Une tempête infernale frappe le Québec

Dame Nature s’est déchaînée, arrachant notamment un clocher d’église et la toiture d’un immeuble en copropriété

Coup d'oeil sur cet article

Des orages d’une rare violence ont secoué tout le Québec samedi. Un clocher d’église arraché, la toiture d’un immeuble en copropriété soufflée, des arbres déracinés et des pannes électriques touchant un foyer sur dix. Dame Nature s’est fâchée.

• À lire aussi: Comment Hydro-Québec va-t-elle gérer plus de 1500 pannes?

• À lire aussi: Tornades et orages violents samedi au Québec: des milliers de foyers privés d'électricité

• À lire aussi: Orages à Val-des-Monts: une femme et sa fille évacuées par la MRC

Après la grêle qui s’est abattue la semaine dernière en Montérégie, pour une deuxième fois au mois de mai, la province a goûté aux caprices habituellement estivaux de la météo. 

Amélie Fardeau, résidente de Saint-Jovite

Le temps chaud et humide génère «beaucoup d’instabilité», pointe Mariane Peltier-Champigny, météorologue chez Environnement Canada.

Amélie Fardeau, résidente de Saint-Jovite

«Ce qui est très loin des normales, c'est d'avoir des orages aussi violents si tôt dans la saison estivale, avec de la grêle, des vents violents, fait-elle valoir. D'habitude, avant le mois de juin, c'est plutôt rare.»

Il est estimé que les vents ont atteint de 100 à 130 km/h, «un phénomène qu'on n'a pas très souvent au Québec», ajoute Mme Peltier-Champigny.

Amélie Fardeau, résidente de Saint-Jovite

Décès à Gatineau

Surprise par le passage soudain et puissant de la tempête, une femme de 51 ans a perdu la vie après être tombée de son embarcation sur la rivière des Outaouais à Gatineau, dans le secteur de Masson-Angers.

Plusieurs poteaux d’Hydro-Québec sont tombés sur une route à Sainte-Anne-des-Plaines.
Photo Agence QMI, Jessica Potsou
Plusieurs poteaux d’Hydro-Québec sont tombés sur une route à Sainte-Anne-des-Plaines.

Celle-ci était accompagnée de son mari. Les deux ont perdu l’équilibre avant d’être sortis de l’eau par des résidents du secteur. La dame était toutefois inconsciente. Son décès a été confirmé plus tard par les autorités.

Scène d'apocalypse

Les résidents de la rue Isabelle-Aubert dans le secteur de Vanier, à Québec, ont eu la peur de leur vie quand le toit d’un immeuble en copropriété a été arraché par la force des vents qui avaient l'apparence d'une tornade. Des débris ont été soufflés sur plusieurs centaines de mètres.

Une partie de la toiture d’un immeuble a été soufflée par les forts vents avant d’atterrir sur cette voiture, sur la rue Isabelle-Aubert, dans le secteur Vanier.
Photo Agence QMI, Marcel Tremblay
Une partie de la toiture d’un immeuble a été soufflée par les forts vents avant d’atterrir sur cette voiture, sur la rue Isabelle-Aubert, dans le secteur Vanier.

Nicole Ratté et Claude Fortin se préparaient à manger quand un ciel menaçant a fait son apparition. Le couple a tout vu en direct. «On serrait le barbecue, on rentrait en dedans pis, là, on a vu ça s’en venir, pis tout arrachait, les bardeaux levaient partout», mentionnent-ils, alors que la dame était en pleurs et bouleversée par les émotions.

Les services d’urgence sont rapidement intervenus, alors que les débris jonchaient le sol un peu partout.
Photo Agence QMI, Marcel Tremblay
Les services d’urgence sont rapidement intervenus, alors que les débris jonchaient le sol un peu partout.

Au même moment, un automobiliste circulant sur la rue Isabelle-Aubert a vu la mort en face, mais le destin en a voulu autrement. S’il était passé quelques secondes plus tôt, Pierre Boudreau aurait pu être écrasé par des morceaux du toit. «Je m’en retournais chez nous après avoir entendu l’alerte, et j’ai tout vu ça me passer dans la face. J’ai foutu les brakes», raconte l’homme, qui s'estime chanceux dans les circonstances.

Clocher arraché

La tempête a lourdement endommagé l’église de Fassett, en Outaouais. La force des vents a complètement arraché le clocher, qui s’est détaché du bâtiment religieux. Par miracle, les autorités ne rapportent aucun blessé.

Pendant ce temps, une femme et sa fille, qui étaient prises dans une résidence dont le toit s’est affaissé, ont été secourues par les policiers à Val-des-Monts. Plusieurs résidences du secteur ont été abîmées par des arbres qui sont tombés.

Dans la région du lac Pinehurst, à une heure et trente minutes à l’ouest de Toronto, une personne a perdu la vie à la suite de l’écrasement d’un arbre qui est tombé sur une roulotte.

Pannes majeures

De plus, les conditions météo épouvantables ont provoqué des centaines de pannes électriques partout dans la province. Plus de 514 447 clients d’Hydro-Québec ont été privés d’électricité en raison des orages et des vents violents. Au plus fort des ruptures de courant en soirée, les Laurentides (162 000), Lanaudière (116 000), l'Outaouais (114 000) et la Capitale-Nationale (61 000) ont été les régions les plus touchées.

Alerte d’urgence

Vers 18 h 56, l’alerte d’urgence s’est fait entendre sur les cellulaires et les téléviseurs de la région de Québec pour avertir de la possibilité d’un phénomène météorologique menaçant qui approchait. Le message disait aux gens de se mettre immédiatement à l’abri pendant les orages violents.


Pour consulter la météo, cliquez ici.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.