/entertainment/music
Navigation

Elton John: Rocket Man et Honky Château ont 50 ans

Elton John
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Classique et chanson immense du répertoire d’Elton John, Rocket Man a été écrite, rapidement, en une trentaine de minutes, dans un château français du 18e siècle. Un succès qui a pavé la voie à l’opus Honky Château qui vient de célébrer ses 50 ans.

• À lire aussi: 25 albums marquants de l’année 1972

Cette pièce de cinq minutes, qui décrit les sentiments d’un astronaute qui part en mission, loin de sa famille, fait partie des incontournables du musicien britannique. Elle a été inspirée par la nouvelle L’homme de l’espace (The Rocket Man), que l’on retrouve dans le recueil L’homme illustré, de l’auteur américain de science-fiction, Ray Bradbury.

« L’histoire raconte que le métier d’astronaute sera, dans le futur, un travail de tous les jours. J’ai saisi cette idée et j’ai pris la fuite », a fait savoir le parolier, Bernie Taupin, dans une entrevue diffusée en 2016 sur la chaîne YouTube d’Elton John.

« Les deux premières phrases sont arrivées à moi lorsque j’étais en train de conduire et elle était écrite dans ma tête, le temps d’arriver à la maison. Je me suis précipité à l’intérieur et je me suis dépêché de la mettre sur papier avant de l’oublier », a-t-il raconté, en 1973, dans une entrevue dans le magazine Rolling Stone.

Au château

Lancé sous forme de simple, le 17 avril 1972, un mois avant la parution de l’opus Honky Château, Rocket Man (I Think it’s Gonna Be a Long, Long Time) se retrouve en 149e position du palmarès révisé des 500 meilleures chansons, établi par Rolling Stone.

La chanson a été no 2 au Royaume-Uni, no 6 en Irlande et aux États-Unis et no 8 au Canada. Elle totalise 718 millions d’écoutes sur Spotify.

En début d’année 1972, Elton John s’installait, avec le guitariste Davey Johnstone, le bassiste Dee Murray et le batteur Nigel Olsson, dans le château d’Hérouville, en France, pour enregistrer son cinquième album studio. 

Pour la première fois, le chanteur, compositeur et pianiste anglais pouvait travailler avec ses musiciens de tournée. Ce qui lui avait été interdit par l’étiquette de disques UNI, qui insistait sur la présence de musiciens de studio. 

Chaque matin, Elton John s’installait au piano. À l’étage, Bernie Taupin écrivait des paroles et les apportait au musicien. 

Plus tard, dans la journée, les chansons étaient enregistrées. Le duo John-Taupin a écrit neuf chansons en trois jours.

Au sommet 

Lancé le 19 mai 1972, Honky Château a été le premier album d’Elton John à atteindre la première position du palmarès Billboard 200. Il trônera durant cinq semaines au sommet du palmarès américain.

Honky Château sera le premier de sept albums consécutifs d’Elton John à se retrouver au sommet du Billboard 200.

Cet album de dix chansons, qui totalise 45 minutes, a été no 2 au Royaume-Uni, no 3 au Canada, no 4 en Australie et no 8 en Norvège.

Lancé sous la forme de simple à l’été 1972, Honky Cat, qui ouvre l’album, fait aussi partie des autres nombreux succès d’Elton John.

La pièce Hercules, qui met un terme à l’opus Honky Château, devait être lancée, elle aussi, sous la forme de 45 tours, mais elle ne s’est jamais retrouvée chez les disquaires.

Cet opus, sur lequel on retrouve aussi la très belle chanson Mona Lisas and Mad Hatters, est considéré, avec Tumbleweed Connection (1970), Goodbye Yellow Brick Road (1973) et Captain Fantastic and the Brown Dirty Cowboy (1975), comme un des albums importants d’Elton John. 

Il était, en 2003, en 357e position du palmarès des 500 meilleurs albums de tous les temps du magazine Rolling Stone. Il a glissé de deux rangs en 2012 pour ensuite faire un bond à la 251e place dans la version révisée de 2020.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.