/finance
Navigation

Plus de 4 millions $ contre le déclin de la langue française dans les commerces

pancarte commerce magasin ouvert
mariesacha – stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

L’aide financière de plus de 4,5 millions de dollars accordée samedi par le gouvernement permettra entre autres de valoriser la langue française dans les commerces et d’informer les consommateurs sur leur droit d'obtenir des services en français.

Cette somme sera partagée entre deux organismes, soit Option consommateurs et l'Association des sociétés de développement commercial de Montréal (ASDCM).

«Les initiatives d'Option consommateurs et de l'Association des sociétés de développement commercial de Montréal permettront de poser des actions concrètes pour résoudre un problème dorénavant bien connu: le déclin particulièrement marqué de la langue française dans les commerces de la grande région de Montréal, a déclaré samedi via communiqué Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et ministre responsable de la Langue française. Nous sommes donc heureux d'offrir un soutien financier à ces deux organismes qui, par la réalisation de leur projet, protègent et valorisent le français. C'est grâce à des partenariats comme ceux-ci que nous assurerons la pérennité de notre langue commune.»

Une subvention de 1,8 million de dollars est accordée à Option consommateurs, sur une période de trois ans, pour la réalisation de son projet visant à informer les consommateurs et consommatrices de leur droit d'obtenir des services en français.

Les 2,75 millions de dollars octroyés à l’ASDCM permettront de réaliser son projet de valorisation de la langue française auprès des commerces de proximité de l'île de Montréal en renforçant le sentiment d'appartenance à la langue de Molière chez les commerçants montréalais en plus d'accroître la présence du français dans leurs outils de communication ainsi que dans l'espace public.

«En septembre prochain, grâce au financement du gouvernement du Québec, nous dévoilerons un programme unique d'apprentissage de la langue française en milieu de travail pour le personnel du secteur de la restauration, a annoncé Billy Walsh, directeur général de l'ASDCM.

Une campagne publicitaire informative axée sur la valorisation des retombées économiques qu'engendre le fait de faire des affaires en français sera également mise en place.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.