/sports/fighting
Navigation

Lemieux à la croisée des chemins

Il aura des discussions avec son équipe au sujet de son avenir

Lemieux à la croisée des chemins
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

GLENDALE, Arizona | David Lemieux n’a pas rencontré les médias montréalais à sa sortie du ring. Par contre, il sait qu’il aura des discussions importantes avec son équipe dans les prochaines semaines. 

• À lire aussi: Benavidez trop fort pour Lemieux

• À lire aussi: Quand la balance a chaud

La question qu’il faut se poser: est-ce qu’on a vu David Lemieux pour la dernière fois sur un ring samedi soir?

«On va avoir une rencontre d’équipe dans les prochains jours, a mentionné Ramsay. On va discuter de ce qui s’en vient. On ne veut pas prendre une décision sous le coup de l’émotion.»

Avec cette défaite contre David Benavidez, Lemieux est à la croisée des chemins. Il est maintenant clair qu’il n’est pas en mesure de rivaliser contre l’élite de la division des 168 lb.

En fait, le passage de Lemieux chez les super-moyens n’a pas donné les résultats escomptés. Il est allé au plancher à plusieurs reprises dans cette catégorie, alors que sa force de frappe n’avait pas le même impact.

S’il ne possède pas le gabarit pour jouer du coude avec des pugilistes de 168 lb, la solution logique serait de redescendre à 160 lb, où il a connu ses meilleurs moments en carrière. Cependant, il n’est plus capable d’atteindre cette limite de poids.

«Son corps ne lui permet pas de faire 160 lb. C’est problématique, a indiqué son promoteur Camille Estephan. David était un petit 160 lb, même s’il avait la force de frappe pour connaître du succès.»

C’est une situation qui semble sans issue. De plus, le corps de Lemieux est usé. Or, il est en mesure de le pousser à sa limite durant les camps d’entraînement.

Ce sera difficile pour Lemieux d’accrocher ses gants. Il possède une force mentale hors du commun. Il croit toujours en ses chances de l’emporter, même s’il est le négligé. Il est toujours prêt à relever les défis.

De la fierté

Si Lemieux décidait de prendre sa retraite, il n’aurait pas à rougir de sa carrière. Loin de là.

Après ses défaites contre Marco Antonio Rubio et Joachim Alcine, Lemieux est reparti à zéro avec Marc Ramsay comme entraîneur et Camille Estephan comme gérant.

Avec son travail et sa persévérance, il est devenu champion du monde IBF des poids moyens. Par la suite, il a été impliqué dans plusieurs grands combats, comme celui où il a affronté Gennady Golovkin au Madison Square Garden.

Sur le plan financier, il a engrangé plusieurs millions de dollars en bourses. Grâce aux conseils d’Estephan, il a fait des investissements judicieux et son après-carrière se déroulera en douceur.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.