/news/society
Navigation

Un défi pour prendre une pause des écrans

Les familles invitées à s’éloigner du virtuel pour 24 heures

Coup d'oeil sur cet article

Les 54 % des Québécois qui affirment ressentir de la panique lorsque la batterie de leur téléphone tombe sous les 20 % seraient peut-être mûrs pour participer au défi 24 h sans écran organisé aujourd’hui par le collectif PAUSE, afin de s’éloigner pendant un moment des perturbations virtuelles.

• À lire aussi: Utilisation des écrans au service de garde: Québec renonce à serrer la vis aux écoles

Selon PAUSE, pas moins de 64 % des adultes ont déjà envoyé un texto à quelqu’un qui était dans la même pièce qu’eux. En outre, selon un sondage réalisé en 2021, 70 % des parents ont l’impression d’avoir une utilisation problématique d’internet et des écrans et 76 % souhaitent diminuer le temps qu’ils passent en ligne.

Selon Caroline Fitzpatrick, professeure agrégée au Département de l'enseignement au préscolaire et au primaire de l'Université de Sherbrooke et membre du comité d'experts de PAUSE, le défi proposé peut éclairer les usagers des écrans sur leurs habitudes en aussi peu de temps que 24 heures.

« Parfois, ça prend ce contrat-là avec nous-mêmes, où l’on va déposer les écrans de côté pour 24 heures, prendre un pas de recul et avoir un regard critique sur nos habitudes médiatiques », explique-t-elle.

Elle ajoute que des participants à l’édition précédente confiaient même qu’ils n’avaient pas réalisé à quel point ils utilisaient les écrans par automatisme.

Certains risques

La campagne de communication promeut une utilisation équilibrée d’internet afin de prévenir les risques liés à l'hyperconnectivité, mais tout en continuant de profiter des avantages qu’offre la technologie. « Les écrans sont hyper présents. Ils peuvent assurément apporter des bienfaits, mais la littérature scientifique soulève aussi qu’il peut y avoir certains risques à cette hyperconnectivité », souligne Mme Fitzpatrick.

Parmi les risques, l’experte souligne que les enfants qui passent plus de temps devant les écrans arrivent à l’école moins bien préparés ; ils ont notamment de moins bonnes performances scolaires, un vocabulaire moins développé, moins de participation en classe et dans les sports ainsi qu’un moins bon sommeil.

Les familles intéressées s’inscriront à cette adresse : https://pausetonecran.com/inscription/

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.