/news/currentevents
Navigation

ALMACO choisit Québec pour son expansion

L’important groupe offrant du soutien aux chantiers navals se concentrait principalement en Europe

navire du Groupe ALMACO
Photo courtoisie L’un des modèles de navire du Groupe ALMACO naviguant sur l’eau.

Coup d'oeil sur cet article

La relance de la construction navale se poursuit dans la région avec l’arrivée à Québec d’un chef de file mondial qui installera bientôt sa première filiale au Canada.

Le Groupe ALMACO, qui se spécialise dans les solutions clé en main complètes pour la construction navale, a choisi la ville de Québec pour étendre ses activités.

En tant que fournisseur, ALMACO construit et modernise tous les espaces intérieurs des navires comme les cabines, les superstructures, les espaces publics ou les cuisines, autant pour les passagers que pour les marins.

L’entreprise offre notamment un soutien complet aux chantiers navals. 

Pour le moment, le travail se concentrait principalement en Europe, mais la situation risque de changer un peu avec les récents investissements du gouvernement canadien.

« Le choix de Québec est assez simple. Nous avons une expérience passée avec Davie et les chantiers canadiens vont être bien occupés pendant les dix ou vingt ans à venir si on regarde le nombre de navires à construire », a mentionné Joseph Kerebel, directeur du développement des affaires pour le Groupe ALMACO Canada.

Un défi de taille

Le dirigeant est toutefois bien au fait de la grave pénurie de main-d’œuvre qui frappe l’ensemble du territoire québécois.

L’emploi a reculé au Québec en avril, mais le taux de chômage a aussi légèrement baissé pour atteindre 3,9 %, indique Statistique Canada. 

Le taux de chômage au Québec est passé de 4,1 % en mars à 3,9 % en avril, ce qui est le taux le plus faible jamais enregistré dans la province.

Cette donnée est encore plus faible dans la région de Québec, mais l’entreprise ne semble pas inquiète outre mesure.

« On n’a pas de difficulté à trouver des travailleurs spécialisés. Ils existent même s’ils ne sont pas en nombre suffisant. C’est clairement un défi auquel nous devrons nous attaquer dans les deux prochaines années », a ajouté M. Kerebel.

Projets importants

Fondé en 1998, ALMACO a réalisé plus de 300 projets dans plus de 40 sites.

Le groupe possède des bureaux au Brésil, en Chine, en Finlande, en France, en Allemagne, en Italie, à Singapour et aux États-Unis.

En s’installant au Canada, ALMACO souhaite apporter son savoir-faire dans la région et au pays, tout en renforçant ses partenariats existants.

« Le Canada représente un des marchés les plus prometteurs pour la construction navale », a aussi déclaré Vilhelm Roberts, président exécutif et actionnaire principal du Groupe ALMACO.

En 2020, le Québec a obtenu au total plus de 793 M$ en contrats dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale du Canada (SNCN).

Le projet à long terme vise à renouveler la flotte fédérale de navires de combat et de navires non destinés au combat.

L’implantation à Québec de sa filiale canadienne permettra enfin à ALMACO de faire appel à des professionnels, à des fournisseurs et à des sous-traitants locaux. 

« Nous serons ici longtemps », espère M. Kerebel.

Groupe ALMACO  

  • L’objectif est d’obtenir de 5 à 10 contrats pour son équipe de Québec.  
  • Ces contrats pourraient avoir une valeur entre 50 M$ et 100 M$ chacun. 
  • L’entreprise veut employer de 100 à 300 travailleurs locaux pour chacun des contrats.  
  • À Lévis, Chantier Davie fait partie des sites qui pourraient faire appel aux services d’ALMACO.  
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.