/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Des missiles Harpoon pour l'Ukraine, qui cherche à débloquer le port d'Odessa

Des missiles Harpoon pour l'Ukraine, qui cherche à débloquer le port d'Odessa
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Danemark s’est engagé à fournir des missiles Harpoon à l’Ukraine, qui tente de contrer le blocus imposé par la marine russe au port d’Odessa, vital pour les exportations de blé de l’Ukraine, a annoncé lundi le chef du Pentagone, Lloyd Austin. 

• À lire aussi: Opposé à la guerre en Ukraine, un diplomate russe démissionne avec fracas à Genève

• À lire aussi: Guerre en Ukraine: à Davos, Zelensky réclame plus d’armes et un «maximum» de sanctions contre la Russie

• À lire aussi: 20 pays s'engagent à fournir des armes supplémentaires à l'Ukraine

Vingt pays se sont engagés à fournir des armes supplémentaires à l’Ukraine pour faire face aux forces russes lors de la deuxième réunion du «Groupe de contact pour la défense de l’Ukraine», a annoncé le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin.

«La rencontre d’aujourd’hui s’est très bien passée», a-t-il déclaré. «De nombreux pays vont donner des munitions pour l’artillerie, des systèmes de défense côtière, des chars et autres blindés qui sont indispensables» pour l’armée de Kyïv, a-t-il ajouté.

Parmi le matériel qui doit être livré en Ukraine, le Danemark s’est notamment engagé à envoyer un système lance-missiles antinavire Harpoon, un des systèmes les plus sophistiqués équipant les marines occidentales.

Le Harpoon est habituellement embarqué à bord de navires de guerre ou de sous-marins, voire de bombardiers, mais le Danemark est le seul pays à avoir acquis la version modifiée de ce lance-missiles qui est installée sur un camion et devient ainsi une batterie de défense côtière.

Équipé d’un radar autonome et d’un système de navigation sophistiqué, le Harpoon vole à basse altitude pour éviter les radars ennemis. Selon son constructeur Boeing, il est capable de toucher une cible en mer ou terrestre d’un rayon d’action pouvant aller de 125 à plus de 300 km selon les versions.

Sébastopol à portée

Lorsque l’Ukraine le recevra, le Harpoon pourrait donc mettre le port de Sébastopol, en Crimée occupée par la Russie, à portée de l’armée ukrainienne.

L’invasion russe de l’Ukraine a aggravé une crise alimentaire mondiale, les deux pays assurant à eux seuls 30 % du commerce mondial de blé.

Des missiles Harpoon pour l'Ukraine, qui cherche à débloquer le port d'Odessa
AFP

La Russie impose un blocus maritime à l’Ukraine, 5e exportateur mondial de blé, et l’Ukraine a miné les abords de ses côtes, notamment pour protéger le port d’Odessa, principale porte de sortie de la production agricole du pays, a rappelé lundi le chef d’état-major américain, le général Mark Milley.

«C’est important pour l’économie de l’Ukraine et bien au-delà», a-t-il souligné. «De nombreux pays dans le monde dépendent des céréales ukrainiennes».

Mais il a rappelé que les États-Unis, qui ne veulent pas intervenir directement dans le conflit ukrainien, «n’ont pas actuellement de navire de guerre dans la mer Noire». «Nous n’avons pas l’intention d’en avoir, sauf si on nous en donne l’ordre», a-t-il ajouté.

La République tchèque s’est de son côté engagée à fournir des hélicoptères d’attaque, des chars et des missiles.

Depuis la première réunion du groupe de contact le mois dernier en Allemagne, «le rythme des donations et des livraisons a été exceptionnel», s’est félicité M. Austin.

Mais le ministre américain de la Défense s’est abstenu de préciser les armements que les États-Unis allaient fournir à l’Ukraine après l’approbation par le Congrès d’une aide supplémentaire à l’Ukraine de 40 milliards de dollars.

Questionné sur la possibilité de fournir à Kyïv des batteries d’artillerie de dernière génération Himars (High mobility artillery rocket system), il a noté que les besoins de l’Ukraine n’avaient pas changé à ce stade: de l’artillerie, des chars, des drones et des munitions.

«Tout le monde ici comprend les enjeux de cette guerre, et ils dépassent l’Europe de loin», a-t-il ajouté. «L’agression russe est un affront à l’ordre international».

Le Himars a une portée de 70 à 150 km, bien supérieure aux batteries d’obusiers M777 dont la portée effective ne dépasse pas les 40 km.

Ce groupe de contact doit se retrouver en personne le 15 juin prochain à Bruxelles, en marge d’une réunion de ministres de l’OTAN.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.