/news/politics
Navigation

Trois conseillers municipaux décèdent à quelques semaines d’intervalle en Montérégie

Coup d'oeil sur cet article

Situation pour le moins particulière, deux villes de l’est de la Montérégie ont récemment perdu trois de leurs conseillers municipaux décédés au début de la soixantaine et devront aller en élections partielles. 

Deux d’entre eux étaient des élus de Rougemont et sont morts à seulement 10 jours d’intervalle. Le troisième était membre du conseil municipal de Beloeil.

Mario Côté
PHOTO COURTOISIE / Ville de Rougemont
Mario Côté

À Rougemont, le conseiller Jeannot Alix, un agriculteur, est mort d’un cancer du cerveau à l’âge de 62 ans le 23 avril, alors que son collègue Mario Côté, qui était propriétaire de l’entreprise «Verger Roger Côté», a rendu l’âme le 2 mai à l’âge de 63 ans suite à un cancer des poumons.

«Le Québec avait son Guy Lafleur et Rougemont avait son Jeannot Alix. C’était un nom qui était connu partout dans la municipalité, affirme le maire de Rougemont, Guy Adam. Pour sa part, Mario Côté était un homme d’affaires prospère dans le domaine de la pomme qui était aussi connu de tout le monde. La communauté est renversée de voir deux personnes connues de tous qui disparaissent en dedans de dix jours. C’est inusité».

Élu pour la première fois en novembre dernier, Guy Adam affirme qu’il a pu compter sur le soutien de ces deux élus expérimentés qui siégeaient au conseil municipal depuis environ 15 ans.

«C’est un peu la mémoire de notre monde municipal de Rougemont qui nous quitte avec eux. Leurs nombreuses années au sein du conseil municipal illustrent bien leur engagement envers leur communauté et le support de la population à leur égard», observe le maire.

Jeannot Alix
PHOTO COURTOISIE / Ville de Rougemont
Jeannot Alix

Profiter de chaque moment

Leurs départs laissent un vide au conseil municipal qui devra être comblé par l’élection de deux conseillers vers la fin du mois d’août. D’ici là, la municipalité tiendra une commémoration en hommage aux disparus lors du prochain conseil municipal le 6 juin en présence de leurs familles respectives.

Le maire Adam a également tenu à rendre hommage à ses deux élus qu’ils considéraient comme ses amis en rédigeant un texte publié dans le journal municipal.

«Vous m’avez appris à cultiver l’art du compromis dans une atmosphère de collaboration. Vos positions reflétaient vos nombreuses années d’expérience dans la chose publique», a-t-il écrit.

Selon lui, le départ prématuré des deux élus au moment où ils auraient dû commencer à profiter de la vie, «nous rappelle l’importance de profiter de chaque moment que nous passons sur cette terre».

Pierre Verret
PHOTO COURTOISIE / Ville de Beloeil
Pierre Verret

Une élection partielle à Beloeil

À une trentaine de kilomètres de Rougemont, à Beloeil, c’est le conseiller Pierre Verret, élu pour la première fois en 2005, qui est décédé le 6 avril à la suite d’un malaise cardiaque à l’âge de 61 ans.

M. Verret a été à l’origine du projet «Dans ma rue, on joue», qui vise à inciter les petits et grands à jouer librement dans les rues résidentielles choisies par les citoyens. Depuis son lancement en 2016, cette initiative a été reprise par plusieurs municipalités québécoises.

Une élection partielle se tiendra le 12 juin pour pourvoir son siège laissé vacant au conseil municipal.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.