/sports/opinion/columnists
Navigation

«David, c’est pour la vie» – Camille Estephan

David Lemieux
Photo courtoisie, Samuel Décarie-Drolet David Lemieux était songeur après sa défaite de samedi en Arizona.

Coup d'oeil sur cet article

PHOENIX, Arizona | Il était presque 9 h quand David Lemieux est entré dans la petite cafétéria du Residence Marriott à Glendale.

Vêtu tout de noir, fraîchement douché, visage sérieux, pas très accueillant. Pas trop marqué non plus. C’est le front et une arcade sourcilière qui semblaient les plus marqués.

Il s’est assis avec sa gaufre, pas envie de jaser. Pas polisson, loin de là, mais pas le goût de jaser. Même avec les gars de son équipe venus le saluer. Sam, Hugo, Luc-Vincent, Virginie. 

« David est un homme fier. C’est dur pour son ego », a murmuré Marc Ramsay assis un peu plus loin.

Marc venait de raconter que David Lemieux avait « babouné » pour reprendre son expression, après sa défaite contre David Benavidez. Lemieux était fâché parce que Marc Ramsay avait arrêté le combat. Le cœur de lion voulait encore repartir à l’attaque, espérant toujours revirer une situation dangereuse.

« Mais quand un boxeur perd ses jambes, il ne peut plus se défendre et il ne peut plus attaquer avec puissance. David était en danger pour sa santé », de dire Ramsay.

UNE ÉQUIPE SOUDÉE

Ramsay s’est levé et est allé jaser quelques secondes avec Lemieux, le temps d’avaler rapidement sa gaufre. Et Lemieux s’est levé pour aller rencontrer son avocat Anthony Rudman. On voulait s’assurer que sa bourse serait bien versée.

C’est un peu plus tard que tout le monde s’est assis dans une loge au restaurant pour discuter sans pression des derniers évènements.

Parfois, tu gagnes en équipe et tu perds seul. Cette fois, l’équipe est restée soudée. Et les gars ne se sont pas gênés pour répéter à quel point ils étaient fiers de leur boxeur. Et de l’homme aux couilles d’acier.

UNE RENCONTRE CETTE SEMAINE

Camille Estephan et David Lemieux ont pu discuter dimanche matin. Quand j’ai joint Estephan en fin de journée, il était en attente d’un vol à Chicago. 

« On savait que ce serait un combat très difficile. Que les chances n’étaient pas de notre bord. On a vu que David Benavidez est le meilleur au monde chez les 168 livres. Meilleur que Canelo Alvarez. On espérait que David le touche pour l’ébranler et le ralentir. C’est le contraire qui s’est passé. Le crochet de gauche de Benavidez qui a ébranlé David était chirurgical. Parfait. À partir de cette seconde, David était en danger.  

« Mais il a montré un courage incroyable. Malgré son état, il était encore l’agresseur. Il espérait. Mais il est évident que David Lemieux est un petit 168 livres et que contre la grande élite de cette division, il est très désavantagé. »

« On va se rencontrer cette semaine. Prendre le temps de réfléchir. David boxe professionnel depuis 15 ans. Ç’a été toute sa vie. Penser même à une retraite est un choc. Sa routine a toujours été l’entraînement chaque jour avec un combat et un objectif en tête. Pour la suite des choses, si David décide d’arrêter, on va l’encadrer, on va établir un plan. Il est à l’aise financièrement, il a une belle famille, mais ce n’est jamais évident d’arrêter. Surtout si jeune. Mais qu’il arrive quoi que ce soit, David Lemieux va rester proche. David, c’est pour la vie », de dire Estephan avec beaucoup d’émotion dans la voix.

« IL EN A DEUX TRÈS GROSSES »

Le promoteur de David Benavidez était satisfait de sa soirée. Près de 10 000 spectateurs payants, ça prouve la capacité des deux David de vendre des tickets.

« Mais je suis déçu du combat en lui-même. Je pensais que Lemieux pourrait résister plus longtemps. Mais David l’a cogné d’aplomb et très fort. Après, c’était une question de temps », a noté Sampson Lewkowicz. 

Mais il avait quand même de bons mots pour David Lemieux. En se servant de ses mains comme s’il tenait deux cantaloups, il a ajouté : « C’est un phénomène. Lui, on peut dire qu’il en a deux très grosses ».

Mais on ne peut dire que c’est une grosse consolation quand vient le temps de rentrer à la maison.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.