/world/usa
Navigation

21 personnes tuées, dont 19 enfants, dans une fusillade dans une école primaire du Texas

L’auteur de la tuerie au Texas a fait au moins 19 petites victimes avant d’être abattu par la police

Coup d'oeil sur cet article

WASHINGTON | Au moins 19 enfants et deux adultes sont tombés sous les balles d’un tireur dans une école primaire du Texas hier. Cette effroyable fusillade a immédiatement relancé le débat sur le contrôle des armes à feu aux États-Unis, mais sans aucune perspective de solution.

• À lire aussi: Tuerie au Texas: un jugement pourrait bientôt aggraver les choses

• À lire aussi: Le débat sur les armes immédiatement relancé aux États-Unis

• À lire aussi: «Quand allons-nous affronter le lobby des armes?» demande Biden

• À lire aussi: Tuerie au Texas : l’équipée sauvage d’un adolescent

« Encore un massacre. [...] Pourquoi ? Pourquoi acceptons-nous de vivre avec ce carnage ? », s’est impatienté le président américain, Joe Biden, en réaction à la fusillade d’hier, qui survient un peu plus d’une semaine après une autre tuerie à Buffalo. 

Pleurs et désespoir emplissaient le centre communautaire local où les élèves ont été évacués à la suite de la fusillade. Sur la photo, Steven Garcia, ici en compagnie d’une proche devant le centre, cherchait sa fille Ellie.
Photo REUTERS
Pleurs et désespoir emplissaient le centre communautaire local où les élèves ont été évacués à la suite de la fusillade. Sur la photo, Steven Garcia, ici en compagnie d’une proche devant le centre, cherchait sa fille Ellie.

Cette fois-ci, c’est un adolescent de 18 ans, Salvador Ramos, qui aurait ouvert le feu hier dans l’école primaire Robb, à Uvalde, une petite ville située à l'ouest de San Antonio, au Texas.

Le tireur présumé, Salvador Ramos.
Photo Instagram
Le tireur présumé, Salvador Ramos.

Juste avant de perpétrer cette tuerie, l’assaillant aurait tiré sur sa propre grand-mère, a indiqué le gouverneur de l’État, Greg Abbott. 

Le suspect aurait d’abord tiré sur sa grand-mère, pris la fuite en véhicule, fait un accident à proximité de l’école, abandonné son véhicule (que l’on voit sur la photo) et serait ensuite entré dans l’école en tirant.
Photo REUTERS
Le suspect aurait d’abord tiré sur sa grand-mère, pris la fuite en véhicule, fait un accident à proximité de l’école, abandonné son véhicule (que l’on voit sur la photo) et serait ensuite entré dans l’école en tirant.

Puis, équipé d'un gilet pare-balles et d'un fusil, selon le sergent Erick Estrada du département de la Sécurité du Texas, il se serait enfui en véhicule qu'il aurait par la suite abandonné près de l'école après avoir eu un « accident spectaculaire ».

Une photo d’armes publiée sur le compte Instagram du possible auteur de la fusillade.
Photo tirée d'Instagram
Une photo d’armes publiée sur le compte Instagram du possible auteur de la fusillade.

Vers 11 h 30 , retrouvé par la police, il s'est précipité à l'intérieur de l'école de 600 élèves âgés de 7 à 10 ans et a ouvert le feu dans plusieurs classes.

 

La pire depuis Newtown

Au moment de publier, le bilan de la fusillade était de 21 personnes : 19 enfants et deux adultes, dont une enseignante nommée Eva Mireles. Il s’agit de la plus meurtrière tuerie à avoir lieu dans une école depuis celle de Newtown en 2012. 

Eva Mireles, enseignante en 4e année, mariée et mère d’une fille, a été tuée dans la fusillade.
Photo site web de l'école Robb
Eva Mireles, enseignante en 4e année, mariée et mère d’une fille, a été tuée dans la fusillade.

Hier soir, de nombreux parents étaient toujours en attente pour retrouver leurs enfants dans des scènes déchirantes devant le centre communautaire local. Encore plusieurs blessés étaient considérés dans un état « critique » en fin de soirée selon les autorités, faisant craindre un bilan encore plus lourd.

Un policier monte la garde près de l’école.
Photo AFP
Un policier monte la garde près de l’école.

Le suspect serait mort lui aussi, tué par la police. Le jeune homme était citoyen américain et étudiant à l’école secondaire d'Uvalde. 

Les autorités ignoraient toujours ses motivations hier soir. Selon le chef de la police du district scolaire d'Uvalde, il aurait agi seul.

Sur les réseaux sociaux, il est associé à un compte Instagram, supprimé après la tuerie, qui contient plusieurs photos : deux autoportraits en noir et blanc où il apparaît vêtu d'une veste à capuche, les cheveux jusqu'à la nuque, et la photo d'un chargeur de fusil. Sur un autre cliché, on voit également deux fusils semi-automatiques.

- Écoutez l'entrevue de Mario Dumont avec Benoît Blouin sur QUB radio:

« Fatigué »

Dans son allocution, le président Biden a vite mentionné qu'il était temps d’agir. « Je suis tanné et fatigué [de tout ça] », a-t-il lancé.

Le président américain avait promis d’agir pendant sa campagne, mais il n’est pas en position parlementaire de faire adopter des actions audacieuses sur ce sujet ultra sensible. 

Plus près de nous, au Canada, la croissance de la violence armée et des coups de feu à Montréal inquiète aussi des militants.

« Oui, il y a des solutions. Il suffit de documenter les morts par armes à feu dans les pays avec beaucoup de contrôle et c’est radicalement moindre. Pas juste un peu », estime Nathalie Provost, une des survivantes de la tuerie de Polytechnique. 

— Avec Jean-François Racine, Dominique Scali, Olivier Faucher et Pierre-Paul Biron

LA RÉPÉTITION DES TUERIES DANS LES ÉCOLES

Uvalde, Texas, 24 mai 2022
Un homme de 18 ans tue 19 élèves et deux adultes dans l’école primaire Robb de la ville d’Uvalde.


Oxford, Michigan, 30 novembre 2021
Un jeune de 15 ans assassine quatre élèves dans l’enceinte d’une école, au nord de Detroit. Ses parents sont eux aussi poursuivis.


Santa Clarita, Californie, 14 novembre 2019
Un jeune de 16 ans marque sa fête en tuant deux camarades et en en blessant trois autres.


Santa Fe, Texas, 18 mai 2018
Un élève de 17 ans fauche sous ses balles 20 personnes dans son lycée.


Parkland, Floride, 14 février 2018
Le jour de la Saint-Valentin, Nikolas Cruz tue 17 personnes dans un lycée, dont le jeune de 19 ans a été exclu pour des raisons disciplinaires.


Benton, Kentucky, 23 janvier 2018
Un élève de 15 ans abat à l’arme de poing deux élèves au lycée de Marshall County.


Roseburg, Oregon, 1er octobre 2015
Un étudiant de 26 ans abat neuf personnes au Collège communautaire d’Umpqua.


Oakland, Californie, 2 avril 2012
Un ancien étudiant abat méthodiquement sept personnes dans la petite université d’Oikos. Il meurt sept ans plus tard en prison.


Newtown, Connecticut, 14 décembre 2012
Après avoir abattu sa mère, Adam Lanza, 20 ans, tue 26 personnes, dont 20 enfants de 6 et 7 ans, dans une école primaire avant de s’enlever la vie.


Université Virginia Tech, Virginie, 16 avril 2007
Un étudiant fait 32 morts avec ses deux pistolets semi-automatiques, avant de se suicider.


Columbine, Colorado, 20 avril 1999
Deux élèves du lycée Columbine de 17 et 18 ans abattent 12 camarades et un professeur avant de se suicider dans la bibliothèque.


Austin, Texas, 1er août 1966
Un homme au sommet de la tour du bâtiment de l’université du Texas à Austin tire durant plus de 90 minutes et fait une quinzaine de morts.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.