/sports/opinion/columnists
Navigation

Les Coyotes à Tempe? Ben oui chose...

Coup d'oeil sur cet article

TEMPE, Arizona | Donc, je suis allé dans le quartier de Tempe occupé par l’énorme, la gigantesque Arizona State University. Le sigle ASU est apposé sur des dizaines d’édifices. C’est simple, c’est le Quartier latin à Montréal multiplié par 10... ou par 20.

C’est là que les Coyotes vont tenter d’attirer les amateurs de hockey. Avec un ticket le moins cher à 89 $, je présume qu’on ne vise pas la clientèle étudiante.

Mais alors, qui donc va partir de Phoenix, à 25 kilomètres au moins de Tempe, pour assister à un match de hockey ? Et je ne parle pas de leur ancienne clientèle de Glendale, située à 40 kilomètres de l’Arizona State University.

Les autres au Centre-Ville

Glendale, Scottsdale et Tempe forment un triangle. Chacune des villes a une population d’environ 250 000 habitants. C’est à Tempe que les nouveaux propriétaires des Coyotes espèrent voir pousser un complexe sportif de 1,8 milliard $ US d’ici trois ou quatre ans. Espèrent, doit-on souligner. 

Je rappelle que les Suns, au basket, jouent au centre-ville de Phoenix et que les Diamondbacks, au baseball, sont installés dans le quartier des affaires. Plein centre-ville. 

Pendant ce temps...

Faudrait peut-être surtout rappeler à Gary Bettman qu’au Québec, il y a une ville, un Centre Vidéotron et des centaines de milliers de fervents amateurs de hockey qui attendent. Qui sont prêts.

C’est juste pour dire...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.