/opinion/blogs/columnists
Navigation

Un complotiste à la tête du Canada?

Coup d'oeil sur cet article

Il ne s’en cache plus. Il s’assume. Pierre Poilievre est un conspirationniste populiste qui mise sur la peur et la division pour se hisser au pouvoir.

Sans gêne, il affirmait cette fin de semaine sur son compte Twitter qu’aucun membre d’un potentiel gouvernement Poilievre ne pourrait participer au Forum économique mondial qui a lieu chaque année à Davos. Une conférence qui rassemble les dirigeants de la planète, des grands industriels et des élites politiques et économiques. On y aborde les enjeux sociaux, économiques et politiques les plus pressants de l’heure et on échange sur les meilleures manières de relever les défis d’aujourd’hui et de demain.

Il existe une théorie complotiste qui prétend que cette conférence a pour objectif officieux de déterminer la meilleure manière de nous contrôler et de nous surveiller pour mieux nous ruiner. Une sorte de messe du nouvel ordre mondial.

  • Écoutez la rencontre Yasmine Abdelfadel et Dominic Vallières diffusée chaque jour en direct 6 h via QUB radio :

Les premiers ministres du Canada et de différentes provinces sont nombreux à y avoir pris part, pour participer à des panels ou simplement pour avoir l’occasion de nouer des relations commerciales porteuses pour d’éventuels investisseurs.

Poilievre promet désormais de congédier tout membre de son gouvernement qui y participerait, faisant écho aux théories abracadabrantes des complotistes.

On peut trouver cela ridicule dans notre salon. Juger cette prise de position loufoque et opportuniste. La vérité, c’est qu’on devrait avoir peur de la montée de ce genre de discours au Canada.

Vous pensiez que Donald Trump représentait cette frange des plus extrémistes en matière de complotisme? Vous n’avez encore rien vu.

Mais la question qui subsiste est... pourquoi? Meneur dans cette campagne au leadership conservateur, Pierre Poilievre devrait, théoriquement, se montrer plus prudent, plus pragmatique et plus réaliste pour maintenir son avance et gagner. Il a plutôt choisi de chatouiller les bas-fonds d’une frange ultra-minoritaire au Canada et d’en être le porte-parole officiel.

Tout cela est franchement inquiétant. Veut-on réellement d’un complotiste à la tête du Canada?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.