/news/society
Navigation

Le pape François à Québec: une visite papale plus sobre qu’en 1984

Le souverain pontife arrivera à Québec avec l’objectif de rebâtir les ponts avec les peuples autochtones

VATICAN-RELIGION-POPE-REGINA COELI
Photo AFP Le pape François arrivera au Canada dans la semaine du 24 juillet. Sur la photo principale, il saluait le public rassemblé à place Saint-Pierre au Vatican, dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

Le pape François visitera Québec à la fin juillet dans un contexte différent de celui de la visite de Jean-Paul II en 1984, si bien que sa venue devrait revêtir un caractère plus sobre et moins festif.

• À lire aussi: Le pape François à Québec en juillet

• À lire aussi: [VIDÉO] Le pape, souffrant du genou, demande «un peu de tequila» à des Mexicains

«Ce sera certainement une visite très différente, avec des objectifs différents, dans un contexte différent, avec un pape différent. Alors, ce ne sera pas une réplique de la visite précédente», résume Gilles Routhier, professeur titulaire à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval.

L’actuel chef de l’Église voyage avec un objectif précis, celui de rebâtir les ponts avec les peuples autochtones en raison des abus commis dans le système des pensionnats. Un thème qui va nécessairement donner un ton «d’une plus grande gravité», note l’expert.

Plus âgé

En 1984, le pape Jean-Paul II, alors âgé de 64 ans, avait traversé le pays au cours d’un marathon de 12 jours, attirant des foules immenses partout où il allait, y compris à Québec où il avait rassemblé plus de 250 000 personnes à une messe en plein air.

Or, le pape François, 85 ans, s’avère plus âgé et aux prises avec des problèmes de mobilité, si bien que son programme – qui n’a pas encore été dévoilé – risque d’être moins chargé en apparitions publiques. «Les pas seront comptés», illustre M. Routhier.

Une grand-messe publique réunissant des centaines de milliers de personnes semble aussi improbable, pour des raisons logistiques.

«En 1984, l’annonce [de la venue du pape] avait été faite un an et demi à l’avance. On ne prépare pas ce type de rassemblement en deux mois, et c’est ça actuellement», explique M. Routhier.

En six jours, du 24 au 29 juillet, le pape François fera trois arrêts au Canada, soit à Edmonton, Québec et Iqaluit.

Jean Paul II, était venu au Canada du 9 au 20 septembre 1984. On le voit ici à Sainte-Anne-de-Beaupré lors d’une rencontre avec des Autochtones.
Photo d'archives
Jean Paul II, était venu au Canada du 9 au 20 septembre 1984. On le voit ici à Sainte-Anne-de-Beaupré lors d’une rencontre avec des Autochtones.

Charisme

Même si l’adhésion à la religion n’est pas non plus ce qu’elle était il y a 38 ans, Gilles Routhier invite cependant à ne pas sous-estimer le pouvoir d’attraction du Saint-Père, y compris chez les non-croyants.

Doté d’une «personnalité charismatique», le pape François pourrait surprendre, selon lui. 

«Actuellement, le pape François a beaucoup plus de valeur que l’Église catholique sur le marché des opinions. Il est regardé comme quelqu’un d’authentique, crédible, profondément humain et attachant», affirme-t-il.

En 1984, peu d’observateurs prédisaient la ferveur qui a éclaté quand le pontife a foulé le sol canadien, ajoute-t-il.

Le programme et l’itinéraire des visites papales sont généralement rendus publics par le Vatican de six à huit semaines avant le séjour.

Des visiteurs jusque dans Charlevoix 

L’industrie touristique est à pied d’œuvre à Québec pour se préparer à accueillir de nombreux visiteurs et les délégations officielles pour la visite du pape.

Le pape François débarquera dans la semaine du 24 juillet, qui était déjà l’une des plus achalandées de la saison touristique, avec le début des vacances de la construction.

Selon Robert Mercure, directeur général de Destination Québec cité, les hôtels seront donc probablement complets et les retombées pourraient se faire sentir jusque dans les régions périphériques.

«À mon avis, ça va aller jusqu’à Charlevoix, pas juste Beaupré, donc c’est une très bonne nouvelle pour notre région et la visibilité va nous aider à faire rayonner la destination», dit-il.

Par milliers

Bien que «le profil de l’événement» soit différent du passage de Jean-Paul II en 1984, et qu’il ne semble pas y avoir le même «appétit» pour des rassemblements religieux de grande envergure, Robert Mercure ne doute pas que des milliers de personnes, sûrement des dizaines de milliers, voudront voir le pape François.

Le téléphone sonne d’ailleurs «beaucoup» dans les établissements d’hébergement, selon lui.

Le Saint-Père attirera principalement des fidèles et des curieux qui peuvent se déplacer en voiture, donc du Québec, de l’Ontario et du nord-est des États-Unis, prévoit-il.

De nombreux membres des communautés autochtones de l’est du pays voudront aussi assister à l’événement.

Sécuriser les chambres d’hôtel

À l’heure actuelle, la priorité de l’industrie est de sécuriser des centaines de chambres d’hôtel pour accueillir les délégations officielles, un peu comme lors du G7 en 2018.

Il faudra loger non seulement la délégation venant du Vatican, mais aussi d’autres représentants de l’Église du continent nord-américain, les autorités policières et de nombreux journalistes, indique Alupa Clarke, de l’Association hôtelière de la région de Québec.

Côte-de-Beaupré

À Sainte-Anne-de-Beaupré, même si la visite du pape n’a toujours pas été confirmée, l’annonce du Vatican a dopé les réservations touristiques. Bon an, mal an, cette période est toujours très populaire en raison de la fête de Sainte-Anne.

«On était déjà pleins à ces dates-là. C’est un groupe de personnes qui réserve le motel au complet depuis plusieurs années. Ils ont réservé avant même de savoir que le pape venait», souligne Luc Gravel, propriétaire de Condo & Motel des Berges.

«Je ne peux pas vous dire à combien de personnes on peut s’attendre [si le pape confirme sa visite]. Pour l’instant, c’est trop embryonnaire. Mais effectivement, on l’a déjà accueilli, alors c’est certain qu’on peut le faire encore», affirme de son côté le maire Jacques Bouchard.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.