/sports/hockey
Navigation

Maxime Fortunus: Le cœur au Texas

Maxime Fortunus a pensé à ses enfants dans les heures qui ont suivi le carnage

Maxime Fortunus
Photo d'archives Sur une photo prise il y a quelques années, Maxime Fortunus en présence des membres de sa famille.

Coup d'oeil sur cet article

Il y aura toujours une grande place pour le Texas dans le cœur de Maxime Fortunus. Aujourd’hui entraîneur adjoint des Stars du Texas dans la Ligue américaine, Fortunus a forgé une bonne portion de son identité comme défenseur chez les professionnels dans cet état du sud des États-Unis. 

Fortunus a joué neuf matchs dans la LNH. Il a atteint le plus haut niveau avec l’uniforme des Stars de Dallas sur son dos. C’était pour huit rencontres en 2009-2010 et une rencontre en 2013-2014. 

S’il a tout juste touché à la LNH, Fortunus a connu une fructueuse carrière dans la Ligue américaine avec 882 matchs. De 2009-2010 à 2014-2015, il était un défenseur clé des Stars du Texas, une équipe qui joue à Cedar Park, tout près d’Austin. 

«Avant de revenir cette année comme entraîneur adjoint à Neil Graham, j’avais passé six ans au Texas dans ma carrière de joueur, a-t-il rappelé. Pour mon plus vieux, c’était réellement sa maison. C’est ici qu’il connaissait le plus de monde. Mes deux plus jeunes sont nés au Texas.

«J’ai gagné un championnat de la Ligue américaine en 2014 avec les Stars du Texas. J’ai formé des liens forts avec cette région. Je trouvais ça logique de retourner au Texas.»

Le Texas endeuillé

Fortunus faisait le trajet entre son domicile à Leander, une ville en banlieue d’Austin, et l’école de ses enfants quand il a rappelé Le Journal. 

La veille, un jeune homme de 18 ans a ouvert le feu dans une école primaire au Texas, tuant 19 enfants et deux enseignants. Ce drame a plongé l’Amérique dans un autre drame relié aux armes à feu. 

Salvador Ramos, qui est décédé dans cette tuerie, a fait un carnage dans une école d’Uvalde au Texas, ville située à environ 250 kilomètres au sud-ouest d’Austin.

Père de trois enfants, un à l’école secondaire et deux au primaire, Fortunus avait le cœur gros en parlant de cet événement d’une tristesse inouïe.  

«J’ai immédiatement pensé à Mao (7 ans) et Mayla (10 ans) quand j’ai appris cette horrible nouvelle. Ma femme, Marie-Josée, avait les larmes aux yeux toute la journée.

«Je me plaçais dans la peau des familles qui vivent un deuil. Je trouvais ça pratiquement impossible juste d’imaginer ça, mais pour les familles touchées, c’est une réalité. Quand une telle tragédie se déroule au Texas, tu n’as pas le choix de te dire que ça aurait pu être tes enfants. Je trouve ça troublant. Il n’y a pas de bons mots pour décrire cette horreur.

«On répète souvent qu’il s’agit de cas isolés et de personnes avec des troubles mentaux, a-t-il poursuivi. J’ai expliqué aux enfants qu’il y a des gens qui sont malades et qui ont trop de haine dans leur cœur. Je cherchais des mots simples. J’ai ouvert la discussion avec les enfants. Je leur rappelais qu’ils doivent se sentir en sécurité. L’école doit toujours rester un lieu sécuritaire pour des jeunes. Ils ont besoin de se sentir bien.»

Retour dans le sud

Fortunus et sa famille resteront au Texas jusqu’à la fin de l’année scolaire avant de revenir passer l’été à La Prairie au Québec. Ils feront encore une fois leur valise à la fin de l’été puisque l’ancien défenseur a encore une année de son contrat comme adjoint avec les Stars (Ligue américaine).

Malgré cette tragédie qui a ébranlé cet état de près de 30 millions d’habitants, Fortunus aime sa vie aux États-Unis.

«À Austin, il y a une grande ouverture d’esprit. Il y a plusieurs personnes de la Californie, de New York, de l’Illinois ou du Canada qui ont choisi de s’installer ici. C’est une ville multiculturelle. Nos enfants sont mulâtres, ils ne se sont jamais sentis exclus. Ils croisent des gens d’un paquet de cultures différentes. Il y a du bon et du beau aussi.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.