/entertainment/comedy
Navigation

Philippe Bond a conduit après avoir trop bu d’alcool

L’humoriste croyait vraiment qu’il était correct

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc L’humoriste Philippe Bond en 2017.

Coup d'oeil sur cet article

L’humoriste Philippe Bond a reconnu avoir récemment conduit avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite permise.

Le 30 mars dernier, le comique de 42 ans avait été intercepté par des policiers à Rivière-du-Loup, à sa sortie d’un restaurant. C’est un citoyen qui l’avait dénoncé.

« Les policiers ont reçu un appel les avisant que l’humoriste Philippe Bond quittait après avoir consommé de l’alcool. Les policiers m’ont alors intercepté comme j’arrivais dans le stationnement de notre hôtel », avait écrit Philippe Bond dans une publication Facebook le mois dernier, quelques jours après son arrestation.

Croyant avoir consommé « raisonnablement de l’alcool », l’humoriste disait s’être alors soumis à l’alcootest « sans même avoir peur de l’échouer ».

Chauffeur désigné à la limite

Chauffeur désigné de son groupe composé de membres de son équipe de tournée, il aurait cessé de consommer de l’alcool « au moins 1 h 30 avant de prendre le volant ». 

« Malheureusement, autant j’étais convaincu que j’avais toutes mes capacités pour conduire ma voiture, cette machine portative indiquait que j’avais un taux supérieur à la limite permise », avait-il écrit, en faisant référence à l’appareil de détection approuvé (ADA).

Arrêté, il a plus tard été accusé de conduite avec un taux supérieur à la limite, soit 100 mg d’alcool/100 ml de sang. La limite permise est de 80 mg d’alcool/100 ml de sang.

Aujourd'hui, il a rapidement mis fin aux procédures judiciaires au palais de justice de Saint-Jérôme en plaidant coupable à cette accusation. 

Il a écopé de l’amende minimale, qui est de 1000 $ et d’une interdiction de conduire pour un an. Il pourra faire installer un antidémarreur éthylométrique dès maintenant, a confirmé au Journal son avocat, Me Jean-Daniel Debkoski. Il devra aussi traîner un casier judiciaire.

Dans son message, l’humoriste en avait aussi profité pour lancer un message de sensibilisation, afin d’inciter les gens à ne pas conduire sous l’effet de l’alcool.

« La seule chose que je peux vous dire à la suite de cette terrible expérience, c’est de ne prendre aucun risque. Si vous consommez de l’alcool, prenez un taxi. »

Il a aussi tenu à préciser que le rapport de police « confirme que tant ma conduite, ma démarche, mon discours que mon comportement en général ne traduisent pas l’influence de l’alcool ».

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.