/world/usa
Navigation

Tuerie au Texas: des parents frustrés par la lenteur de l’opération policière

Coup d'oeil sur cet article

L’intervention des forces de l’ordre sur la fusillade qui a fait 21 morts dans une école primaire du Texas est sous le feu des critiques alors que les policiers ont mis une heure et demie avant de maîtriser le tireur de 18 ans.

• À lire aussi: Fusillade au Texas: entre tristesse et incompréhension, Uvalde pleure ses 21 victimes

• À lire aussi: Le meurtre de masse comme phénomène social

• À lire aussi: Tuerie au Texas: la vie comme un jeu vidéo

Plusieurs parents d’élèves qui étaient toujours coincés dans l’école au moment de l’attaque ont fustigé les forces de l’ordre et leur demandaient d’entrer immédiatement dans l’école élémentaire d’Uvalde, où le tireur se trouvait toujours.

AFP

Une vidéo de la scène parue hier montre un parent cloué au sol par un officier, tandis qu’un autre portant un taser monte la garde à proximité.

D’autres images montrent des parents suppliant les policiers : « Qu’est-ce vous faites !? Entrez dans le bâtiment ! »

AFP

« Ils étaient furieux, a confié au New York Times Derek Sotelo, qui a entendu les tirs de son magasin situé à proximité. On se demandait, “qu’est-ce qui se passe ? Vontils entrer ?” Les papas disaient “donne-moi le gilet pare-balles, je vais y aller !” »

Certains parents ont même tenté de pénétrer dans le bâtiment pour sauver eux-mêmes leur enfant.

UNE HEURE TRENTE POUR LE COINCER

Ramos est arrivé sur place alors qu’il venait de tirer sur sa grand-mère, en plein visage, dans leur résidence située à moins de huit kilomètres.

AFP

La dame qui a survécu a appelé la police. Un agent de sécurité de l’école était sur place, mais il n’a pas réussi à l’empêcher de pénétrer à l’intérieur de l’établissement.

Quatre-vingt-dix minutes se sont passées à partir de ce moment avant que la police ne déclare la fusillade terminée après avoir abattu le tireur.

AFP

Selon Victor Escalon, directeur régional du département de la Sécurité de l’État du Texas, le tueur n’a fait face à aucun policier avant d’entrer dans l’école et ce n’est que quatre minutes après qu’il eut pénétré dans l’établissement scolaire que les forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux.

En réponse aux critiques, il a mentionné que l’intervention était « complexe » et que les policiers, « touchés par des tirs évacuaient du personnel, des élèves, des enseignants... » avant que le tireur ne soit abattu.

AFP

En l’absence de médecin légiste, Eulalio Diaz, un responsable local, a été chargé d’identifier les corps jusque tard dans la nuit, a-t-il raconté au quotidien El Paso Times.

«Certains des enfants étaient dans un sale état», a relaté l’élu.

AFP

IL MEURT LE COEUR BRISÉ

Toujours hier, le conjoint d’Irma Garcia, l’une des enseignantes tuées à l’école primaire Robb d’Uvalde, est décédé en matines d’une crise cardiaque.

« Joe Garcia, est mort de chagrin. Je n’ai pas de mots pour vous dire ce que nous ressentons. Priez pour notre famille », a écrit leur neveu, John Martinez, sur Twitter.

Irma Garcia, enseignante de 4e année, serait morte en tentant de protéger ses élèves.

– Avec la collaboration de l'AFP et de l'Agence QMI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.