/world/pacificasia
Navigation

Inde: une cyberattaque contre SpiceJet bloque des centaines de passagers à bord

Inde: une cyberattaque contre SpiceJet bloque des centaines de passagers à bord
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Des centaines de passagers de SpiceJet en Inde sont restés bloqués à bord de leurs avions, certains pendant plusieurs heures, les opérations de la compagnie aérienne à bas prix ayant été perturbées, a-t-elle indiqué, par une «tentative» de cyberattaque.  

Un responsable de la compagnie aérienne a déclaré jeudi à l'AFP que les opérations aériennes étaient revenues à la normale, sans donner plus de détails concernant l'incident. 

«Certains systèmes de SpiceJet ont été confrontés à une tentative d'attaque par logiciel rançonneur, la nuit dernière (mardi, ndlr) qui a eu un impact sur nos opérations de vol», avait déclaré simplement la compagnie aérienne mercredi sur Twitter. 

La compagnie a ajouté qu'elle avait «dans une large mesure maîtrisé et rectifié la situation», mais que les retards en cours l'avaient contrainte à annuler certains vols vers des aéroports soumis à un couvre-feu nocturne. 

De nombreux passagers en colère, dont certains ont attendu jusqu'à cinq heures dans leur avion, se sont plaints du manque de communication de la compagnie aérienne. 

Selon Mudit Shejwar, l'un de ces passagers, la seule explication que son vol avait obtenue évoquait «un serveur en panne et un problème de paperasse pour le carburant». 

«Qu'en est-il des dommages que nous allons subir en raison de ce délai?» a-t-il demandé sur Twitter, ajoutant que son vol avait décollé avec cinq heures de retard.

Les cyberattaques par logiciel rançonneur permettent à des pirates informatiques de prendre le contrôle d'un système en cryptant toutes ses données jusqu'à ce que la victime s'acquitte d'une rançon. 

Elles sont devenues de plus en plus fréquentes avec l'accroissement exponentiel du commerce, des échanges et activités en ligne. 

L'année dernière, les États-Unis ont offert une récompense de 10 millions de dollars pour aider à retrouver les chefs du gang «DarkSide» que Washington a jugé responsable d'un piratage qui avait mis hors service l'un des plus grands oléoducs du pays. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.