/world/middleeast
Navigation

Yémen: l'émissaire de l'ONU plaide pour une reconduction de la trêve

Yémen: l'émissaire de l'ONU plaide pour une reconduction de la trêve
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L'émissaire de l'ONU Hans Grundberg a exhorté les belligérants au Yémen à reconduire la trêve dans le pays, soulignant ses «avantages tangibles» pour une population éreintée par sept ans de guerre. 

Entrée en vigueur le 2 avril pour une période initiale de deux mois, cette trêve, la première à l'échelle nationale depuis 2016, a permis de briser le cycle de la violence et d'offrir un répit aux Yéménites, a souligné le diplomate suédois.

«Nous avons vu les avantages tangibles que la trêve a apportés jusqu'à présent», a déclaré M. Grundberg dans un communiqué publié mercredi soir, en appelant les parties au conflit à la renouveler «pour étendre et consolider ces avantages».

L'accord entre le gouvernement reconnu internationalement et les rebelles Houthis prévoit un cessez-le-feu accompagné de mesures devant alléger les souffrances de la population, comme la levée du siège imposé à certaines villes et la reprise limitée du trafic aérien à Sanaa.

Des négociations entre les belligérants ont débuté mercredi dans la capitale jordanienne Amman concernant la réouverture des routes menant à Taëz, une ville de 600 000 habitants encerclée par les rebelles depuis des années.

Les Houthis, soutenus par l'Iran, ont pris le contrôle de Sanaa et de larges pans du territoire, déclenchant une intervention militaire sous commandement saoudien en 2015, en soutien au pouvoir en place.

La guerre a fait des centaines de milliers de morts et plongé ce pays, le plus pauvre de la péninsule arabique, dans l'une des pires crises humanitaires au monde, selon l'ONU. 

Grâce à la trêve, qui expire en principe le 2 juin, les combats ont «fortement diminué» et plus de 1000 passagers ont pu prendre l'avion entre Sanaa et Amman, s'est félicité Hans Grundberg.

«La trêve présente une opportunité pour rompre avec la violence et les souffrances du passé, et avancer vers un avenir pacifique au Yémen. Les parties doivent saisir cette opportunité», a-t-il ajouté.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.