/sports/fighting
Navigation

Charles Jourdain vise le top 15

Le combattant québécois attend la réponse officielle de Shane Burgos, classé 14e de sa division

SPO-CHARLES-JOURDAIN
Photo d’archives Le combattant de l’UFC Charles Jourdain à l’entraînement au Club BTT Canada, à Montréal, le 9 décembre.

Coup d'oeil sur cet article

Charles Jourdain a de bonnes chances de cogner à la porte du top 15 des poids plume de l’UFC à son prochain duel. Le combattant québécois a accepté d’affronter le dangereux Shane Burgos lors de l’UFC 276 qui aura lieu le 2 juillet à Las Vegas. 

Au moment d’écrire ces lignes, Jourdain attendait la réponse officielle de l’Américain. Par contre, pas question pour lui de demeurer les bras croisés. 

« C’est toute une opportunité. Je m’entraîne comme si le combat était sur les rails, a indiqué Charles Jourdain au Journal à sa sortie d’un entraînement. Il [Burgos] a dit qu’il aurait peut-être besoin d’un peu plus de temps pour se préparer ». 

« Pour ma part, je suis malade comme un chien et je me prépare quand même pour le gros combat de ma carrière. J’ai toujours eu quelque chose durant mes camps et, comme toujours, je vais trouver une façon de m’en sortir ».

« Je ne vais pas dire non à la plus grande opportunité de ma carrière. »

À 26 ans, il serait le plus jeune combattant de ce club sélect chez les 145 lb. Tous les autres athlètes, qui sont dans ce top 15, ont 30 ans ou plus. Ce serait tout un tour de force. 

« Plusieurs anciens combattants ont déjà dit que de se rendre dans le top 15 aujourd’hui est beaucoup plus impressionnant que dans les autres ères des arts martiaux mixtes. »

Un client pas facile 

Cette proposition n’a pas surpris le combattant. Sa victoire convaincante contre Lando Vannata a impressionné les dirigeants de l’UFC. Il l’avait remportée à l’aide d’une guillotine dès le premier assaut. 

« Je pensais que cette victoire me propulserait aux portes du top 15, mais là, c’est une place dans le top 15 qui sera à l’enjeu, a indiqué Jourdain ». 

« Burgos est classé 14e et je le considère parmi les athlètes les plus violents de ma division avec Max Holloway. En l’emportant contre Shane, ça me permettrait de mettre mon empreinte parmi les meilleurs au monde ».

« Les gens vont savoir qui je suis après cela. »

Selon le classement interne de l’UFC, Jourdain est au 19e rang. Ses deux dernières victoires l’ont aidé à gagner de la crédibilité et de la notoriété au sein de l’organisation américaine.

« Je n’aurais pas pu monter les échelons si rapidement si ce n’était pas de ma personnalité et de mon style de combat, a expliqué le Québécois. Ils ont compris que je peux être très vendeur ».

« C’est un duel qui est bon pour moi, pour Burgos et pour les amateurs. Tout le monde est gagnant. »

Un déclic

Depuis son arrivée au sein de l’UFC, Jourdain a vécu des hauts et des bas. Si certaines de ses performances ont manqué de lustre, il a été fumant dans d’autres. 

Ses victoires contre Andre Ewell et Lando Vannata n’ont laissé personne indifférent. 

« Après ma défaite crève-cœur contre Julian Erosa, j’ai eu un déclic dans ma tête. Perdre par décision, c’est une chose qui arrive. L’arbitre m’a sauvé la vie. Si j’avais été pris dans la même position dans un autre endroit, j’aurais pu en mourir. J’ai eu peur et j’ai paniqué ». 

« Ça m’a allumé un feu à l’intérieur de moi et vous l’avez vu dans mes deux dernières performances. Ça va beaucoup mieux mentalement et physiquement ».

« Contre Vannata, c’est la fois que j’étais le plus stressé de ma carrière, mais ce fut ma victoire la plus facile de ma carrière. Je suis le seul à l’avoir arrêté avant la limite depuis Tony Ferguson. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.