/investigations/truth
Navigation

Loin d’être les seuls francophones d’Amérique

Le Québec n’est pas l’unique nation du continent à parler français, comme l’a prétendu la députée Marie Montpetit

Periode des questions
Photo d'archives, Simon Clark Marie Montpetit

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


  

L’ÉNONCÉ

Mardi, la députée indépendante Marie Montpetit a annoncé sur Twitter son appui au projet de loi 96, qui réforme la Charte de la langue française. « La langue française est le socle de notre culture. En tant que seule nation francophone en Amérique, nous devons demeurer vigilants et proactifs pour la protéger et la promouvoir », a-t-elle déclaré.  

LES FAITS

Il existe plusieurs définitions du mot « nation », mais peu importe celle qu’on retient, il est douteux de prétendre que le Québec est la seule nation francophone d’Amérique. Il en existe plusieurs, comme les Haïtiens, qui vivent sur un territoire précis, ou les Acadiens, qui partagent les mêmes racines culturelles dans plusieurs régions. 

Lorsque questionné, le bureau de Mme Montpetit a reconnu l’erreur, qu’un attaché de presse aurait faite « de bonne foi ». « Ayant été ministre responsable de la Langue française, Mme Montpetit est bien au fait de l’existence des autres sociétés francophones en Amérique », a-t-il souligné. Au moment de publier, le tweet n’avait pas été supprimé.  

L’Organisation internationale de la Francophonie a calculé le pourcentage de la population francophone pour chacun des territoires où on parle français. Nous vous en présentons les principaux d’Amérique.  

QUÉBEC
Francophones 93 %


ONTARIO
Francophones 11 %

On y trouve la communauté francophone en contexte minoritaire la plus nombreuse au Canada. En septembre dernier, une toute nouvelle université francophone a ouvert ses portes au centre-ville de Toronto.  


NOUVEAU-BRUNSWICK
Francophones 42 %

Première communauté francophone établie au Canada, on trouve les Acadiens principalement au Nouveau-Brunswick, mais il en existe plusieurs communautés dans les autres provinces de l’Atlantique ainsi que dans le Maine et en Louisiane, aux États-Unis. 


SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
Francophones 100 %

Les 6000 habitants de ce territoire de la France situé au sud de Terre-Neuve descendent principalement de colons normands, bretons et basques. 


HAÏTI
Francophones 42 %

La révolution haïtienne, la première révolte d’esclaves réussie dans l’histoire moderne, est un événement fondateur pour cette nation francophone et créole des Antilles. Haïti est l’un des 22 pays à l’origine de l’Organisation internationale de la Francophonie, créée en 1970. 


GUYANE FRANÇAISE
Francophones 62 %

La Guyane a une population métissée rassemblant une quarantaine de nationalités de diverses origines. La langue officielle est le français, mais le créole guyanais est la langue la plus parlée dans la société. 


SAINT-MARTIN
Francophones
84 %

Le territoire de l’île de Saint-Martin est divisé en deux unités administratives distinctes : au nord, la collectivité française d’outre-mer de Saint-Martin ; au sud, un État autonome appartenant aux Pays-Bas.  


SAINT-BARTHÉLEMY
Francophones 84 %

Territoire outre-mer de la France en Amérique, cette collectivité de 21 km2 était jusqu’en 2007 un arrondissement de la Guadeloupe. Elle a depuis acquis une certaine indépendance et élit tous les cinq ans un conseil territorial de 19 membres. 


  

GUADELOUPE
Francophones
84 %

Le passé colonial et esclavagiste de cet archipel des Antilles françaises forge l’identité des Guadeloupéens. Le français et le créole se côtoient.   


MARTINIQUE
Francophones 81 %

Des organisations nationalistes revendiquent plus d’autonomie pour cette petite île des Antilles, toujours rattachée à la France. Le français est la langue officielle, mais une majorité parle d’abord le créole.  

– Pascal Dugas Bourdon et Marie Christine Trottier 

Le chiffre de la semaine : 34

C’est le nombre de syndicats d’enseignants de cégep qui se sont prononcés jusqu’à présent en faveur de l’application de la loi 101 au niveau collégial, sur l’ensemble des 48 cégeps du Québec. Le mouvement, qui a pris de l’ampleur dans les derniers mois, réclame que les cégeps anglophones ne soient accessibles qu’aux personnes issues de cette communauté. C’est actuellement le cas pour les élèves du primaire et du secondaire. Les débats sur la question ont eu lieu parallèlement à ceux portant sur le projet de loi 96, adopté cette semaine, qui ajoutera notamment des cours en français (ou de français) au cursus des étudiants du collégial.   

– Marie Christine Trottier

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.