/travel/destinations/quebec
Navigation

Une incursion dans les marais de Plaisance

PARC NATIONAL DE PLAISANCE
Photo courtoisie, Sépaq Le sentier la Zizanie-des-Marais et son étonnante passerelle flottante de 400 mètres de long.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a une certaine ressemblance entre les Everglades en Floride et le parc national de Plaisance, aux abords de Thurso, sauf que dans les marécages, au lieu de voir des alligators, on trouvera des tortues... 

Il y en a suffisamment pour en voir lors d’une balade en vélo, au début de juin, alors qu’elles viennent pondre dans le sable et le gravier fin aux abords du sentier des Outaouais, ou dans d’autres sentiers. Il faut d’ailleurs être attentif à leur présence et ne pas les déranger pour ne pas nuire à leur reproduction. 

Pouvant atteindre 60 centimètres de long, les tortues serpentines sont particulièrement visibles. Malheur à celui qui, malgré tout, tenterait d’en prendre une dans ses mains, les morsures pouvant vraiment blesser. 

En vélo puis à pied

C’est étrangement sur deux roues puis à pied et non sur l’eau qu’on y explore le mieux les marais. Hérons, canards et plusieurs autres oiseaux aquatiques abondent. En roulant lentement mais aussi en faisant des haltes ici et là, gardez l’œil ouvert. 


LE SENTIER DES OUTAOUAIS

Sur le sentier des Outaouais, au début juin, il y a de bonnes chances de voir une tortue serpentine.
Photo courtoisie, Sépaq
Sur le sentier des Outaouais, au début juin, il y a de bonnes chances de voir une tortue serpentine.

Côte ouest du parc, à Thurso, en partance de la Maison Galipeau, le sentier des Outaouais, comme son nom l’indique, longe la rivière des Outaouais. Dès le départ, une drôle de tour d’observation en forme de nid d’oiseau commande une halte pour son point de vue sur le marais Perras. 

Le trajet se poursuit à même une bande étroite bordée d’une part par la rivière, et d’autre part par la Baie noire ouest. Le sentier cyclable passe ensuite entre l’île Dubé et la Presqu’île des Legault pour aboutir sur une pointe dans une baie marécageuse. Là se trouve une aire de pique-nique. 

Parcours aller-retour : 21 kilomètres


LE SENTIER LA SERPENTINE

Le sentier cyclable La Serpentine pénètre dans la Petite presqu’île.
Photo courtoisie, Sépaq
Le sentier cyclable La Serpentine pénètre dans la Petite presqu’île.

Côté est, à Plaisance, le sentier cyclable La Serpentine pénètre dans la Petite presqu’île. 

Mais avant d’aller plus loin en vélo, il vaut la peine d’aller marcher sur la Zizanie-des-Marais, un sentier d’un kilomètre avec une étonnante passerelle flottante de 400 mètres de long. De là, on peut voir des huttes de castor ou de rat musqué. 

De retour sur le sentier cyclable, à mi-chemin, il y a une aire de pique-nique. Le trajet se termine au bout d’une pointe, à la Falaise, donnant un beau point de vue. 

Parcours aller-retour : 17 kilomètres  

PARC NATIONAL DE PLAISANCE

  • Sentiers polyvalents : 30 km
  • Droits d’accès (réservation en ligne) : 9,25 $ par adulte, gratuit pour les enfants de 17 ans et moins 

CAMPING

D’AUTRES IDÉES DE SORTIES 

D’EXCITANTES TYROLIENNES

À Sainte-Agathe-des-Monts, au Tyroparc, on survole le mont Catherine comme un oiseau, glissant sur une longue tyrolienne. Il y en a quatre, s’étirant de 600 à 900 mètres de long. Expérience non requise. 

www.tyroparc.com


LA CHUTE À BULL

Méconnue et située à Saint-Côme dans un parc régional, cette superbe chute de 18 mètres de haut coulant le long d’une falaise rappelle celles qu’on retrouve en forêt tropicale. Un sentier de 1,5 kilomètre nous y amène.  

www.parcsregionaux.org


 

Alain Demers est l’auteur du livre Redécouvrir le Québec : 101 destinations, publié par Les éditions du Journal.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.