/sports/fighting
Navigation

Une belle occasion pour Sara Couillard

Une belle occasion pour Sara Couillard
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Le Groupe Yvon Michel (GYM) se fait un devoir de présenter au moins un combat féminin lors de chacun de ses galas. Dans cette optique, le promoteur est très heureux d’offrir à Sara Couillard l’occasion d’effectuer ses débuts professionnels, jeudi, au Casino de Montréal. 

• À lire aussi: «Canelo» Alvarez et Gennady Golovkin pour une troisième fois bientôt

• À lire aussi: «David, c’est pour la vie» – Camille Estephan

Comptant déjà sur Kim Clavel, Marie-Ève Dicaire et Marie-Pier Houle dans son écurie, Michel a révélé avoir l’intention d’ajouter une boxeuse de plus prochainement. Couillard aura donc une occasion parfaite pour se faire valoir. 

Fébrile à l’idée de vivre son baptême de feu chez les professionnelles, Couillard estime que son style de boxe est bien adapté p our réussir à ce niveau. Se décrivant comme une fille hyperactive, elle n’a pas l’intention de reculer devant qui que ce soit. C’est peut-être là d’ailleurs son point faible, à ses yeux.

«Ça fait environ huit ans que je boxe, et dès mon premier combat, je voulais passer chez les professionnelles, a-t-elle fait valoir lors d’un entraînement médiatique, la semaine dernière. Je pense que j’ai vraiment un style qui va plus avec la boxe professionnelle qu’amateur. J’aime prendre mon temps, établir une stratégie et casser doucement mon adversaire.»

«Je suis une personne calme, mais très bagarreuse, s'est-elle décrite. Je n’ai pas peur de l’adversité; c’est même presque un défaut. Je suis très agressive. Ce qu’on apporte avec mon entraîneur depuis deux ans, c’est de la nuance. On va voir une Sara qui peut travailler à l’intérieur, comme une Sara qui peut boxer à distance et bien placer son "jab".»

Une belle occasion pour Sara Couillard
Photo Pierre-Paul Poulin

Contre une championne... de kickboxing

Ce premier défi professionnel aura lieu face à Flor Carrera (1-0-1) chez les poids coqs. La Mexicaine s’est principalement fait connaître pour ses combats de kickboxing. Après l'avoir observée, Couillard ne s’attend à rien de moins qu’une guerre sur le ring.

«On a fait nos recherches. Elle est championne du monde de kickboxing, a expliqué Couillard. Donc, elle a beaucoup d’expérience en combats professionnels. Deux combats de boxe professionnels. Elle avance, elle est là pour la guerre. Elle vient ici dans le but de gagner ce combat. Je m’attends à une personne très bagarreuse, qui ne va jamais lâcher et qui va avancer sans arrêt.»

Volny aussi?

Sara Couillard est la conjointe de Patrice Volny. Sans ambages, le promoteur Yvon Michel a déclaré que cette chance offerte à Couillard représente également un geste de bonne volonté envers son conjoint, avec qui il est actuellement en discussion.

Volny (16-1-0, 10 K.-O.), qui n’est pas monté sur le ring depuis sa seule défaite en carrière encaissée contre Esquiva Falcao le 20 novembre à Las Vegas, a déjà participé à quelques événements du Groupe Yvon Michel (GYM). Ce pourrait bien être à nouveau le cas prochainement.

«Patrice est classé mondialement et on est en discussion, a révélé Michel récemment. On aimerait peut-être faire quelque chose avec Patrice, donc c’est juste de bonne guerre d’avoir toutes les choses dans le même sens.»

Une belle occasion pour Sara Couillard
Photo Pierre-Paul Poulin

Atout non négligeable

Couillard a rencontré Volny lors d’un événement de boxe il y a trois ans. Les deux pugilistes ont rapidement développé des atomes crochus et ils vivent maintenant ensemble. La recrue estime d’ailleurs que le fait de vivre avec un conjoint qui pratique le même sport est un atout non négligeable.

«Ça facilite beaucoup les choses, a avoué Couillard. Quand il a des combats, moi, je comprends c’est quoi être en préparation de combat, n’avoir la tête que sur son combat et de devoir se concentrer 100 % sur la boxe. Je comprends c’est quoi être en diète aussi, je comprends le stress qui vient avec un camp d’entraînement, la préparation et un combat qui approche.»

«C’est sûr que des deux côtés, on se comprend très bien. Ça aide énormément.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.