/news/politics
Navigation

Mesures aux frontières : «la pandémie n’est pas finie», rappelle Trudeau

Mesures aux frontières : «la pandémie n’est pas finie», rappelle Trudeau
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Justin Trudeau a défendu sa décision de maintenir les restrictions aux frontières liées à la COVID-19, mercredi, au grand dam de l’industrie touristique canadienne. 

• À lire aussi: Le Bloc accuse le fédéral d’avoir volé 342 millions $ au gouvernement du Québec

• À lire aussi: Langue parlée à la maison: les libéraux accusent Legault de s’inviter dans les chaumières

• À lire aussi: La minorité anglophone du Québec n’est pas opprimée

«On est encore dans une pandémie. Je sais qu'il y a bien des gens qui veulent faire semblant que ça existe plus, mais on est dans une pandémie et des gens meurent tous les jours dans les hôpitaux à cause de la COVID-19», s’est exclamé le premier ministre en point de presse à Ottawa.

Mardi, la santé publique fédérale a annoncé que les frontières canadiennes demeureront fermées aux touristes non vaccinés au moins jusqu’au 30 juin. Les étrangers adéquatement vaccinés, eux, peuvent venir au Canada, à la condition de faire un test PCR au préalable.

Ces conditions rebutantes n’aident en rien l’industrie touristique, qui espérait des allégements.

Le premier ministre a assuré être conscient des conséquences de la prolongation des mesures aux frontières pour le tourisme.

«Mais ce qui nuirait aussi, vous savez, à notre industrie touristique, c’est une nouvelle vague. Si nous avons encore d’importants impacts de la COVID-19», a cependant plaidé Justin Trudeau.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.