/lifestyle
Navigation

Libérer son plein potentiel au travail malgré ses limitations, c’est possible!

Libérer son plein potentiel au travail malgré ses limitations, c’est possible!

Coup d'oeil sur cet article

 

Selon Statistique Québec, près de 380 000 personnes de 15 à 64 ans avec incapacité occupent actuellement un emploi dans la province. Ce chiffre prouve ainsi que les personnes aux prises avec une limitation intellectuelle, physique ou liée à la santé mentale peuvent très bien s’illustrer sur le marché du travail.

Mais, encore faut-il que des entreprises leur offrent les services et aménagements pour leur permettre de libérer leur plein potentiel. En effet, toujours au Québec, on compte 355 000 personnes avec limitations qui sont inactives ou au chômage. Et ce, entre autres parce qu’elles ont besoin d’aide, de services ou d’aménagements pour pouvoir travailler.

Un organisme essentiel  

Heureusement, depuis 40 ans, le Conseil québécois des entreprises adaptées (CQEA) se donne pour mission de fournir des emplois de qualité dans un environnement de travail adapté aux personnes qui vivent avec des limitations. 

Les 37 membres de ce réseau accrédité par Services Québec sont de véritables leaders de l’intégration en emploi des personnes avec limitations, puisqu'ils génèrent plus de 4 000 emplois adaptés dans 15 régions de la province. 

On y retrouve plus de 200 services et produits dans plusieurs grands secteurs d’activités: couture industrielle, activités spécialisées (sous-traitance industrielle, sécurité, magasins de liquidation), emballage et manutention, entretien ménager, fournitures de bureau, impression, etc.

Les Prix reconnaissance Roger Pedneault: une distinction unique  

C’est en ce sens que le réseau des entreprises adaptées présente chaque année depuis 2012 les Prix reconnaissance Roger Pedneault. Il s’agit d’un événement qui rend hommage aux personnes avec limitations qui se sont distinguées dans leur parcours d’intégration au travail en entreprise adaptée.

L’édition 2022 s’est tenue le 1er juin à l’Assemblée nationale du Québec dans le cadre de la Programmation citoyenne. En présence du porte-parole Woody Belfort, athlète et conférencier de renom, l’événement est présenté en collaboration avec l’Office des personnes handicapées du Québec. 

Découvrez les lauréats de 2022: 5 travailleurs exemplaires  

Anna Tremblay, manutentionnaire

Groupe TAQ, Québec

Atteinte de surdité profonde depuis son jeune âge, Anna n’a pas laissé sa limitation la freiner. Elle détenait un CV professionnel fort étoffé avant d’intégrer le Groupe TAQ, en 2016, comme manutentionnaire, où elle est appréciée de tous. Depuis septembre dernier, elle enseigne la langue des signes québécoise (LSQ) avec professionnalisme et humour à l’équipe de soutien de TAQ, permettant de créer un milieu de travail fort et uni. 

Catherine Chênevert, préposée au tri

Récupéraction Centre-du-Québec, Drummondville

La maladie neuro-cutanée et la tumeur cérébrale de Catherine affectent plusieurs aspects de sa vie, dont sa mémoire, son équilibre, sa dextérité manuelle et sa difficulté à contrôler ses émotions. Heureusement, sa force de caractère la pousse à persévérer. En septembre 2014, elle intègre l’équipe de Récupéraction Centre-du-Québec à titre de préposée au tri des matières recyclables. Depuis, en plus d’améliorer sa condition physique, la jeune femme voit son travail reconnu par ses pairs et ses supérieurs, puisque c'est elle qui remplace régulièrement les chefs d’équipe sur les tables de tri.

David Perron, préposé à l’entretien ménager

Chaîne de travail adapté CTA, Jonquière et Alma

Même s’il doit composer avec un diagnostic de paralysie cérébrale, David a su adapter son mode de vie, mais aussi ses techniques de travail à ses limitations. Embauché par la Chaîne de travail adapté CTA comme préposé à l’entretien ménager en 2001, il travaille au Foyer Saint-François depuis maintenant 15 ans. En plus de briser l'isolement, son travail lui permet de prendre confiance en lui et de développer un sentiment d'appartenance avec les personnes âgées sur son étage, dont il connaît les habitudes et les horaires par cœur.

François Dubé, assistant chef d’équipe

Horisol, Saint-Jean-Port-Joli

Bien qu’il ait éprouvé des difficultés d’intégration en 2006 lors de son embauche chez Horisol, François a réussi à gravir les échelons un à un, prenant de l’assurance à chaque étape franchie. Aujourd’hui, il est le seul travailleur de l’entreprise spécialisée dans l’industrie du bois à pouvoir occuper l’ensemble des fonctions de la grande ligne! Et ce, malgré sa malformation de naissance à un pied (qui limite ses mouvements), ses troubles anxieux et ses troubles d’apprentissage sévères.

Tommy Simard, premier chauffeur

Ateliers Léopold-Desrosiers, Matane

Pour Tommy, un défi n’attend pas l’autre. Marqué par une légère déficience et un diagnostic de déficit de l’attention, il a eu de la difficulté à trouver sa place dans un milieu professionnel. En 2009, à l’âge de 21 ans, il déniche un emploi aux Ateliers Léopold-Desrosiers, spécialisés dans plusieurs secteurs d’activité, dont la distribution de bois. Grâce à sa persévérance, il a monté en hiérarchie pour devenir le premier chauffeur de l’entreprise pour tous les véhicules, incluant le camion lourd et le chariot élévateur. Tout un accomplissement pour un jeune homme qui manquait de confiance à son embauche!

Ensemble, les entreprises adaptées du Conseil québécois des entreprises adaptées (CQEA) contribuent à faire tomber les barrières et les obstacles pour les personnes avec limitations. Apprenez-en plus sur ce leader de l’intégration en emploi des personnes avec limitations en visitant leur site Web.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.